FESTIVAL – Beethov’? Toujours au top. Du 29 janvier au 2 février 2020, la Folle Journée inaugure une année Beethoven. Pour les 250 ans de la naissance du compositeur, le festival nantais lui dédie sa 26ème édition, s’appuyant cette fois sur l’aura de Beethoven auprès de ses contemporains et successeurs. Pour préparer l’ouverture de la billetterie le 14 décembre, suivez nos conseils !

Ludwig Van Beethoven a déjà été célébré à la Folle Journée : en 1996 et aussi en 2005. Pour se démarquer des précédentes éditions, le festival s’appuiera cette année sur le legs du compositeur dans toute la musique classique. L’occasion de retrouver à la fois les chefs d’œuvres du viennois, mais aussi de découvrir les transcriptions de ses amis comme celles de compositeurs plus proches de nous. Des créations sur l’univers de Ludwig, utilisant vidéo ou théâtre donneront un ton très moderne à cette édition 2020.

Tout Beethoven en 5 jours !

Intégrale des sonates, intégrale des concertos, intégrale des symphonies. Grâce à ses concerts au timing millimétré (45 minutes en moyenne) à la Cité des Congrès de Nantes, la Folle Journée se permet une proposition alléchante : tout Beethoven en cinq jours. Seront donc jouées 32 sonates pour piano, 10 pour violon et piano, 5 pour violoncelle et piano, 14 trios, 16 quatuors à cordes, 7 concertos (dont le Concerto n°0, composé alors que le compositeur n’a qu’une quinzaine d’années), près de 200 mélodies et lieder, et bien évidemment… 10 symphonies !

10 ? En 1979, le compositeur de musiques électroniques Pierre Henry a voulu continuer l’œuvre de Beethoven. Il a découpé et ré-assemblé ses parties préférées des neufs symphonies du maître. De ce collage naît la Dixième Symphonie de Beethoven, qui sera jouée lors de la Folle Journée par un orchestre… de hauts-parleurs.

Pascal Amoyel

Hauts-parleurs, vidéos, projets mixes feront le sel de cette Folle Journée 2020. Le festival classique passe au XXIème siècle en incorporant dans sa programmation quelques concerts insolites. Au programme, le spectacle Looking for Beethoven de Pascal Amoyel, entre théâtre et piano dont on vous parlait ici, Beethoven à La Havane, où Joachim Horsley adapte la 7ème symphonie du compositeur aux rythmes cubains ou encore Neuf, projet de l’accordéoniste Félicien Brut (retrouvez son Interview Perchée ici) offrant la rencontre des symphonies avec son instrument alors que celui-ci est né deux ans après la mort de Beethoven !

La Folle Journée de Nantes, du 29 janvier au 2 février 2020. Plus d’information sur http://www.follejournee.fr/fr/evenements. Ouverture de la billetterie le 14 décembre à 9h.