TELEVISION – Arte diffuse ce dimanche 5 janvier à 18h50 un documentaire inédit signé Anne-Solen Douguet et Damien Cabrespines sur le Boléro de Ravel et son influence sur la culture mondiale. Ambitieux et réussi !

Un OVNI musical ! Depuis sa création en 1928 à l’Opéra Garnier à Paris, le Boléro de Maurice Ravel n’en finit pas de fasciner. En interviewant des artistes de styles et de pays différents, le documentaire « Le Boléro, un refrain mondiale » montre l’influence extraordinaire exercée par le chef-d’œuvre de Ravel sur la culture moderne.

Répétition des soeurs Labèque au piano

Son rythme hypnotique, minimaliste, en fait la première musique répétitive, inspiré du bruit des machines… tout comme la musique électro. A côté des papes de l’électro Carl Craig et Moritz von Oswald, d’autres créateurs et artistes témoignent de leur fascination pour la partition de Ravel : Claude Lelouch se souvient d’un disque du Boléro qu’il écoutait enfant et raconte comment il a fait de cette partition le personnage principal de son film « Les uns et les autres ».  La Bande-originale, un Boléro arrangé par Michel Legrand, deviendra disque d’or !

Les pianistes classiques Katia et Marielle Labèque en révèlent les racines basques (on vous en parlait déjà ici), les chanteurs Angélique Kidjo, la danseuse Marie-Agnès Gillot (qui a dansé sa version chorégraphiée par Maurice Béjart) ou encore le chanteur rock canadien Rufus Wainwright analysent le côté universel de ce monument de la musique. « Quand un Boléro s’achève quelque part dans le monde, un autre débute », font dire les deux réalisateurs de ce documentaire. Une excellente analyse qui propose d’aller au-delà de la fascination… si tant est que ce soit possible ! 

Première diffusion : dimanche 5 janvier à 18h50 sur ARTE.