HOMMAGE – Alto solo de l’Ensemble intercontemporain pendant vingt ans, dédicataire de nombreuses œuvres de Luciano Berio, Pierre Boulez ou Jonathan Harvey, Christophe Desjardins est mort le 13 février dernier, à l’âge de 57 ans.

Il est des nouvelles qu’on ne voudrait pas entendre, et qui pourtant vous poussent à prendre la plume pour rendre un dernier hommage. Le son profond, précis et sensible de Christophe Desjardins s’est tu. Celui qui posait ses doigts et son archet sur un alto Goffriller de 1750 s’en est allé, avec courage et dignité. Alto solo de l’Ensemble intercontemporain de 1990 à 2010, cet ardent défenseur et « développeur » du répertoire pour son instrument laisse derrière lui un impressionnant catalogue de pièces écrites à son intention par Luciano Berio, Pierre Boulez ou encore Jonathan Harvey.

Afin d’honorer celui qui ne cherchait pas les honneurs, mais plutôt à « être présent sur scène pour offrir aux autres un moment sublime », comme le formula un de ses fils, une magnifique cérémonie s’est déroulée mardi 18 février à La Bellevilloise, dans le 20e arrondissement de Paris.

On ne pouvait choisir meilleur endroit : une grande pièce blanche, calme et lumineuse, sereine et apaisée, emplie de monde, à l’acoustique sûre et vibrante. Tout simplement un écrin pour laisser sonner les hommages de ses proches, la lecture de poèmes ainsi que des pièces de musique de chambre par le Quatuor Voce ou le violoncelliste Pierre Strauch. Sans oublier la diffusion d’un passage de Naturale de Berio, de Improvisation II de Nunes, ou encore de deux pièces de Ritrovari de Fedele, évidemment interprétés au disque par Christophe Desjardins.

La sobriété, la pudeur et l’élégance étaient de mise, à l’image de ce grand musicien dont l’action fut déterminante pour le répertoire de l’alto et la création contemporaine.

A lire aussi : CD : L’Italie révoltée des Cris de Paris

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, voici un lien vers une émission enregistrée avec lui en 2009. Vous y entendrez un instrumentiste vibrant pour son métier, calme et modeste, avec l’assurance de ceux qui savent qu’ils agissent utilement. Toutes nos pensées vont à ses parents, ses quatre grands enfants, sa femme Marie et leurs deux jeunes enfants.

Émission Parole et Musique (Radio Notre-Dame), enregistrée en février 2009 avec l’altiste Christophe Desjardins