Victoires classiques 2020 : Le grain de folie de Marie Perbost

CD – Elle a créé la surprise en raflant la « Révélation artiste lyrique » aux Victoires classiques 2020. Zoom sur le premier disque de la soprano Marie Perbost.

Persuadée qu’elle n’aurait pas la Victoire, elle a osé l’humour. Marie Perbost a donné lors des Victoires de la musique classique 2020 une interprétation qui a déjà fait le tour des réseaux sociaux. Elle y chante L’air de la folie, extrait de Platée de Rameau, dans lequel elle glisse insidieusement des phrases de « Pour que tu m’aimes encore » de Céline Dion : séduction assurée !

Outre son humour, la jeune soprano possède une puissance et une agilité vocale impressionnantes. Pour son premier disque, elle est allée chercher du côté du répertoire dit léger -airs d’opérettes (Offenbach, Messager, Lecoq…) et chansons françaises impertinentes de La Belle Époque-, mais aussi deux Ariettes oubliées de Debussy. Un bel hommage à la langue française en musique, empli de jeunesse, de gaieté et de relief, en compagnie de la pianiste Joséphine Ambroselli et des musiciens de l’ensemble Les Frivolités Parisiennes.

On pourra la retrouver dans Platée de Rameau au Capitole de Toulouse, du 28 mars au 04 avril, avec le Concert spirituel d’Hervé Niquet et une mise en scène de Shirley et Dino ; ça promet !

Et parce que, décidément, elle ne peut pas faire son métier sans humour, elle donnera Une jeunesse à Paris en version stand-up -là aussi ça promet !- du 3 au 31 mai pour plusieurs dates en Alsace, dans les Vosges et dans le Lubéron, avant de reprendre Platée en juin à l’Opéra de Versailles.

Tout son agenda est à retrouver ici : https://www.marieperbost.net/agenda.

Marie Perbost – Une jeunesse à Paris, un disque Harmonia Mundi (Harmonia Nova #7).