OPERA – Une programmation en ligne : telle est la proposition de l’Opéra de Paris qui, chaque semaine sur son site internet, proposera gratuitement un spectacle lyrique, de danse ou de symphonique. L’occasion de commencer ou de parfaire votre culture lyrique.

Show must go on ! L’Opéra de Paris, ayant fermé ses portes pour lutter contre la propagation du Covid-19, a décidé de proposer gratuitement deux mois de spectacles en ligne. Diffusées toute les semaines sur www.operadeparis.fr (et en parallèle sur culturebox.fr), ces productions sont des spectacles captés avant la crise et dont certains devaient revenir à l’affiche ces prochains jours. Voici le programme pour une programmation « spécial confinement ».

Du 17 au 22 mars : l’opéra Manon de Massenet avec Pretty Yende (portrait à venir) et Benjamin Bernheim (souvenez-vous de lui à Bordeaux). Captée le 10 mars devant une salle vide, cette représentation devrait avoir un goût particulier. Le pitch de cette version lyrique de l’histoire de Manon Lescaut : elle est belle, il l’aime mais leur amour est… compliqué ! Du grand chant en tout cas.

Du 23 au 29 mars : l’opéra Don Giovanni de Mozart dans une mise en scène de Ivo Van Hove. Cette production, captée en 2019 au Palais Garnier, devait être reprogrammée en mars et avril 2020. Un grand séducteur qui aime trop les femmes et ne sait pas les respecter… Don Juan ne prend pas 23 ans de prison comme Harvey Weinstein, mais bien les flammes de l’enfer !

Du 30 mars au 5 avril : Le ballet Le Lac des Cygnes, capté en 2019. Une belle occasion de (re)voir cette œuvre incontournable, dans la version de Rudolf Noureev. En 1984 pour le ballet de l’Opéra de Paris, le chorégraphe avait choisit de lui donner une dimension freudienne, éclairant d’une profondeur désespérée le rêve poétique de Tchaïkovski.

Du 6 au 12 avril : l’opéra Le Barbier de Séville, dans une mise en scène colorée et dynamique de Damiano Michieletto. Avec une partition de Rossini qui, de base, saute et virevolte, cette version accentue la veine burlesque des jeux de séduction, où l’amour triomphe des vieux barbons.

Du 13 au 19 avril : le ballet Tribute to Jerome Robbins. Si vous ne connaissez pas ce nom, vous avez déjà forcément vu ses pas de danse dans les comédies musicales américaines mythiques comme West Side Story. Jerome Robbins considérait le Ballet de l’Opéra de Paris comme sa seconde famille après le New York City Ballet dont il fut directeur artistique. Ce spectacle permet de découvrir toute l’étendue de son art : Fancy Free, l’une de ses toutes premières chorégraphies, Glass Pieces, pièce de grand format, Afternoon of a Faun et A Suite of Dances.

Du 20 au 26 avril : les Contes d’Hoffmann, chef-d’œuvre de Jacques Offenbach dans la mise en scène légendaire de Robert Carsen. Idéale pour découvrir cette drôle d’histoire un peu foutraque, cette version est un enchantement. Sur scène : Ramon Vargas et Kate Aldrich.

Du 27 avril au 3 mai : l’opéra Carmen de Bizet avec Roberto Alagna en Don José. Cette production a marqué les esprits par son côté sulfureux signé Calixto Bieito. Et si vous découvrez l’opéra, là aussi, c’est un incontournable avec ses grands airs comme « L ’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser » et l’air du Toréador …

Et aussi

Du 17 mars au 3 avril : les Symphonies de Tchaïkovski dirigées par Philippe Jordan, le directeur musical de l’orchestre de l’Opéra de Paris. L’occasion d’apprécier les qualités merveilleuses de cet orchestre, sans doute l’un des meilleurs de France. Rendez-vous sur le site de l’Opéra et d’Arte Concerts.