AU DISQUE – Nous les avions rencontrées au festival de Sablé : les Kapsber’girls viennent de sortir leur premier disque ! Elles renouent avec leur répertoire – et leur compositeur – de prédilection : les villanelles du compositeur italien Johannes Hieronymus Kapsberger !

Ce quatuor de talentueuses musiciennes nous avait accordé une interview en marge de son concert au festival de Sablé. Elles y avaient présenté… des brunettes. Quoi, des filles qui auraient une couleur de cheveux tirant sur le brun ? Euh, oui mais pas seulement. Une brunette est aussi une petite composition à voix seule, avec ou sans accompagnement instrumental, sur un sujet champêtre, tendre et enjoué, un genre fort apprécié à la cour de Louis XIV.

Retrouvez ici leur interview

Pour leur premier enregistrement elles renouent avec leur répertoire -et leur compositeur- de prédilection : les villanelles du compositeur italien Johannes Hieronymus Kapsberger ! Et oui, italien. Malgré son nom quelque peu germanique, il est né à Venise d’un père gentilhomme allemand, et a fait toute sa carrière à Rome, au milieu du XVIIe siècle.

On reconnait dans ce disque des Kasper’girls leur simplicité et leur complicité qui nous avaient tant marqués, toujours empreintes d’un bel ensoleillement. Les voix d’Alice Duport-Percier et Axelle Verner s’entrelacent comme des rubans souples, fins et légers, accompagnées de la viole de Barbara Hünninger et du luth d’Albane Imbs.

Ce disque est une belle dose de bonheur en cette période un peu spéciale : on adore !

Les Kapsber’girls, Kapsberger, che fai tu ? paru chez muso en Mars 2020.