PLAYLIST – Dans deux semaines le déconfinement commencera, et avec lui son lot d’incertitudes. Pourquoi ne pas mettre à profit cette page blanche pour essayer de se réinventer ? Plus facile à dire qu’à faire… Et si, en matière d’énergie nouvelle, la musique avait des choses à nous dire ? Une playlist à retrouver également sur nos chaînes sur YouTube et Spotify.

La sortie du confinement risque d’être assez chaotique. Pour éviter la déconfiture et tâcher de retrouver un semblant de normalité, certains choisiront le pas à pas. D’autres diront au contraire que la meilleure défense, c’est l’attaque. Qu’il faut se donner de l’air, aller chercher l’oxygène et entreprendre de nouvelles choses. Mais où le trouver, cet oxygène ? Comment se motiver pour croire en l’avenir et se réinventer ?

À défaut d’apporter des réponses, certaines musiques peuvent nous montrer la direction.

John ADAMS
Comme par exemple ces Chairman Dances de John Adams, sous-titrées Fox-trot for Orchestra. Basées sur un principe de notes répétées avec d’infimes changements, elles sont porteuses d’une énergie vivifiante, comme une myriade de bulles éclatant au soleil. Une musique d’extérieur qui donne envie de se lever et de se mettre à l’ouvrage !

City of Birmingham Symphony Orchestra, Simon Rattle (direction)

Jean-Michel JARRE
Avec son album Oxygène, en 1975, le pionnier de la musique sur synthétiseurs annonçait la couleur : “Cet album est le début d’une réflexion écologique qu’on n’est pas nécessairement beaucoup à avoir. On a beaucoup associé ma musique à l’espace, mais elle est pour moi beaucoup plus liée à l’environnement. Ce n’est pas l’espace sidéral mais plutôt l’espace vital à préserver. » (Jean-Michel Jarre).

Comme John Adams, « JMJ » aime que les sons se répètent, mais jamais de la même manière : “J’étais obsédé par l’idée que deux sons sur “Oxygène” ne devraient jamais être exactement les mêmes. Je voulais sentir un battement de cœur, quelque chose d’humain. Chaque son, même s’il semble être le même, a une attaque et un relâchement légèrement différent ».

Cet album exclusivement instrumental a eu un succès phénoménal… et planétaire :

Karl-Heinz STOCKHAUSEN
À la même époque, durant l’hiver 1968, le compositeur allemand de musique électro-acoustique Karl-Heinz Stockhausen va composer Stimmung, pour six chanteurs a cappella. « Stimmung » vient du mot voix (Stimme), mais signifie aussi atmosphère, ambiance. Or, voici ce qu’en dit Karl-Heinz : « De retour d’un voyage au Mexique, où il faisait très chaud, j’arrive dans la petite maison que ma femme avait louée dans la baie de Madison, dans le Connecticut. Elle y était avec nos deux enfants encore petits, dont un nouveau-né. Rien d’oriental, rien de philosophique : seulement deux bébés, une petite maison, le silence, la solitude, la nuit, la glace (la nature aussi était endormie) : un pur miracle ! »

Avec un travail fascinant sur les différents modes d’émission du son, s’apparentant au chant diphonique et aux chants inuits. Parfois un peu soûlant, comme un trop-plein d’oxygène…

Chant diphonique mongol
La Mongolie, entre Chine et Russie, pays de steppes, de vent, de silence, d’immensités et de chevaux sauvages… Les shamans, pour calmer le bétail, y pratiquaient le chant diphonique : une note basse gutturale et un contre-chant « éolien » constitué des notes secondaires de cette fondamentale (harmoniques), que le chanteur fait émerger en utilisant ses résonateurs naturels (cavité buccale, sinus et boîte crânienne). Le résultat est assez hallucinant, voir hallucinogène :

LES VOIX BULGARES
Encore une musique des grands espaces, avec les voix bulgares, chœur féminin a cappella chantant des chants traditionnels. On y retrouve des influences grecques, slaves, ottomanes et perses, avec une musique « du nez », extrêmement précise, perçante et dynamisante !

BJÖRK
Dans son dernier album, Utopia, la chanteuse islandaise Björk, au style inclassable, met en scène un monde imaginaire et magique, proche de la nature. La flûte, instrument à vent ancestral de l’humanité, symbole d’une nature vierge, originelle, y est omniprésente. Björk dit que l’apprentissage de la flûte à bec à l’école lui a appris à respirer. La chanson Saint, extraite d’Utopia, est gorgée de flûte et de souffle, ainsi que de chants d’oiseaux de l’Arctique… Un grand bol d’air frais !

Einojuhani RAUTAVAARA
Les chants d’oiseaux nordiques sont également présents dans Cantus Arcticus, du compositeur finnois Einojuhani Rautavaara. Ces chants de l’Arctique mettent au même niveau sonore l’orchestre et les chants d’oiseaux enregistrés, dans un dialogue constant. La magie vient du fait que la partie orchestrale, simple en elle-même, a été conçue en contrepoint des chants d’oiseaux, comme un commentaire élogieux, pour un résultat nimbé de poésie et de pureté :

Orchestre Philharmonique de Radio France, Mikko Franck (direction)

Olivier MESSIÆN
Le compositeur français Olivier Messiæn avait lui aussi besoin de chants d’oiseaux pour son équilibre personnel. Il les prenait même en dictée sur son cahier à portées, et les restituait dans sa musique. Comme dans Le Désert, qui ouvre sa grande fresque Des canyons aux étoiles, écrite à la suite d’un voyage dans l’Utah, aux États-Unis. Certains, quand ils découvrent les canyons américains, en ramènent des photos et des vidéos. D’autres des compositions musicales !

London Sinfonietta, Paul Crossley (piano), Esa-Pekka Salonen (direction)

Steve REICH
Un autre désert en musique, celui de l’américain Steve Reich. Comme John Adams, il compose de la musique dite minimaliste : des ponctuations sonores répétés de nombreuses fois avec d’infimes variations, le tout générant une grande jouissance rythmique.

Puissent ces musiques élargir vos horizons intérieurs et ouvrir grand le champ de vos possibles !

Brooklyn Philharmonic and Chorus, Michael Tilson-Thomas (direction)

Liste détaillée des œuvres :

  • John ADAMS, The Chairman Dances
  • Jean-Michel JARRE, Oxygène Part 2
  • Karl Heinz STOCKHAUSEN, Stimmung
  • Huun Huur TU, Sygyt (le sifflet)
  • Ergen Daido, extrait du disque « Le mystère des voix bulgares »
  • BJÖRK, Saint, extrait de l’album « Utopia »
  • Einojuhani RAUTAAVARA, Cantus Arcticus
  • Olivier MESSIÆN, Des canyons aux étoiles
  • Steve REICH, The Desert Music

Retrouver cette playlist sur notre chaîne YouTube et sur Spotify