OPÉRAS EN LIGNE – Alors que Stéphane Lissner, son directeur, évoque 40 millions d’euros de déficit sur 2020 et une possible fermeture pour travaux jusqu’à la fin de l’année civile, l’Opéra de Paris continue à mettre en ligne gratuitement des productions emblématiques de son répertoire. Une programmation de rêve qui maintient la flamme.

Depuis le 17 mars l’Opéra national de Paris met en ligne, chaque lundi à 19h30, un opéra ou un ballet. Accessibles gratuitement dans le monde et pour une semaine, ces retransmissions sont en partenariat avec Culturebox et Arte Concert.

Le programme de juin et juillet s’annonce particulièrement alléchant : grands opéras du répertoire (Rigoletto, La Bohème, Moïse et Aaron), ballets contemporains (Play et Bartók / Beethoven / Schönberg) et grands récitals lyriques (Fête de la musique et Gala des 350 ans). Avec, dans tous les cas, une image et un son de haute qualité, des angles originaux et une scénarisation des plans qui transforment le spectacle vivant classique en cinémascope.

  • Du 1er au 7 juin : Rigoletto de Verdi, capté en 2016 à Bastille, dans une réalisation de François Roussillon
  • Du 8 au 15 juin : La Bohème de Puccini, opéra dans l’espace mais capté en 2017 à l’opéra Bastille par François Roussillon également.
  • Du 15 au 21 juin : Play, chorégraphie de Alexander Ekman et musique de Mikael Karlsson, capté à Garnier en 2017, réalisation Tommy Pascal
  • Du 21 au 28 juin : Le Concert lyrique de la Fête de la musique 2016, un florilège d’Airs de Carmen, La Force du destin, Le Trouvère, La Traviata, Aida, Nabucco, Tosca, Norma… capté par François-René Martin
  • Du 29 juin au 5 juillet : Bartók / Beethoven / Schönberg, chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker avec la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot, capté à Garnier en 2015, réalisation Louise Narboni
  • Du 6 au 12 juillet : spectacle du Gala des 350 ans de l’Opéra de Paris, avec des extraits de ballets et grands airs du répertoire lyrique chantés par Sonya Yoncheva, Ludovic Tézier, Bryan Hymel et dansé par les étoiles Eleonora Abbagnato, Amandine Albisson, Léonore Baulac, Stéphane Bullion, Mathieu Ganio, etc. Gala capté en 2018 à Garnier, réalisation François-René Martin
  • Du 13 au 19 juillet : Moses und Aron d’Arnold Schönberg, capté à Bastille en 2015, réalisation François-René Martin : Lire notre reportage lors de l’avant-première de cet opéra.

Par ailleurs, certains spectacles restent disponibles en ligne : Bastien Bastienne, pour les enfants, ainsi que les spectacles marquants de la saison 2019/2020 : Giselle (chorégraphie de Jean Coralli et Jules Perrot), Les Indes Galantes (mise en scène de Clément Cogitore, lire notre critique ici), Body and Soul (chorégraphie de Cristal Pyte), ou encore La Traviata, avec nos chouchous Pretty Yende et Benjamin Bernheim

Retrouvez toutes les informations sur https://www.operadeparis.fr/actualites/spectacles-de-lopera-de-paris-a-redecouvrir-en-ligne

Pour prolonger l’expérience, Octave, le magazine en ligne de l’Opéra de Paris, publie des articles, des vidéos et des interviews d’artistes autour des spectacles, sur operadeparis.fr/magazine.