Zur ARTE-Sendung Beethoven Reloaded Der deutsche Bildhauer Max Klinger erschuf im 19. Jahrhundert das berühmte Beethoven-Denkmal. © Accentus Music Foto: WDR Honorarfreie Verwendung nur im Zusammenhang mit genannter Sendung und bei folgender Nennung "Bild: Sendeanstalt/Copyright". Andere Verwendungen nur nach vorheriger Absprache: ARTE-Bildredaktion, Silke Wölk Tel.: +33 3 90 14 22 25, E-Mail: bildredaktion@arte.tv

Nouveaux formats #13 : Du Beethov’en… veux-tu en voilà !

CHRONIQUE – À l’occasion de la fête de la musique et des 250 ans de la naissance du maestro, faute de salles de concert et de rassemblements publics, Arte poursuit le mode confinement en proposant près de cinq heures de contenus Beethoveniens inédits, dimanche 21 juin !

Deux concerts, deux documentaires et une après-midi bien remplie ! Introduisant cette fête de la musique avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et le pianiste brésilien Nelson Freire (15h05), pour le Concerto pour piano n°4 (enregistré en 2019 au Palais Princier de Monaco), la chaîne franco/allemande propose ensuite deux documentaires, réalisés en 2020, Beethovenmania (15h50) et La “Neuvième” de Beethoven – Une symphonie universelle (16h45).

Le premier devrait nous plonger dans la vie de Beethoven, son parcours artistique et ses idées politiques, pour mieux comprendre comment il est devenu un mythe. Un mythe que notre rédactrice en chef, Séverine Garnier, participe d’ailleurs à percer, au travers d’une série d’histoires et d’anecdotes (Beethoven et son œuvre) sur les 138 numéros d’opus du compositeur, à paraître dans les descriptions des concerts Ludwig Arte Van.

(Re)découvrez le Concerto pour piano n°1 et des infos sur l’opus n° 15 sur Arte !

Le documentaire La “Neuvième” de Beethoven – Une symphonie universelle fait le tour de la planète pour comprendre ce qui fait la spécificité de la « Neuvième ».

Le deuxième documentaire, quant à lui, devrait parfaitement introduire la fin de soirée, puisque, comme son nom l’indique, il est consacré à la Symphonie n°9 de Beethoven, la même que l’Orchestre de la Suisse Romande interprète dans un concert confiné sans public (18h20) sous la direction de Jonathan Nott, au Victoria Hall de Genève (enregistré le 17 juin dernier). Une prestation qui promet d’être atypique, avec une disposition de l’orchestre dans l’ensemble de la salle, du balcon à la scène.

Si vous ne pouvez être devant votre petit écran ce dimanche, pas de panique, les programmes resteront disponible sur arte.tv pendant plusieurs mois. À ne pas manquer donc !