Festival de l’abbaye de Sylvanès : toutes les musiques du monde

FESTIVAL – Il est des lieux multiséculaires propices aux rencontres entre musiques populaires et sacrées du monde. L’abbaye de Sylvanès, dans l’Aveyron, est de ceux-là. Pour la 43e édition de son festival et malgré les contraintes sanitaires, elle y accueillera, du 26 juillet au 30 août, des ensembles de tous horizons.

Tout commence en 1975. Le père André Gouzes, Dominicain et compositeur de nombreux chants liturgiques, s’installe à l’abbaye le temps d’un été, sur l’invitation du maire de la commune. À ses côtés, un groupe d’artistes, dont Michel Wolkowitsky, actuel directeur du festival. Leur rêve, un peu dingue ? Rien moins que restaurer l’édifice, une abbaye cistercienne du 12e siècle, et créer un centre culturel et spirituel, conforme à l’histoire et à la nature de ce grand site du Haut Languedoc.

45 ans plus tard, l’abbaye est devenue Centre culturel de rencontre, et son festival, créé en 1978, fêtera sa 43e édition. Certes, en raison des restrictions sanitaires, les moines bouddhistes du monastère de Gyutö (Tibet) ne viendront pas, cette année, interpréter les chants et musiques du cérémonial tantrique, ni les moines artistes-danseurs de Majuli (Inde) les rituels sacrés en l’honneur du Dieu Krishna.

Moines bouddhistes du monastère de Gyutö

Mais on pourra quand même y entendre les voix corses de l’ensemble Aria é Terra le 14 août, les voix bulgares du quatuor vocal féminin Balkanes le 9 août, et même une rencontre polyphonique entre l’ensemble occitan Vox Bigerri et l’ensemble géorgien Marani, le 23 août.

Ou encore le groupe franco-syrien Bab Assalam le 7 août à 21h, pour une une création tourbillonnante : la Magie des derviches-tourneurs réinventée dans une poésie circassienne…

Bab Assalam et Sylvain Julien © Valentine Brune

Pour un programme plus classique, le chef de chœur Bernard Tétu lancera les festivités, le 26 juillet, avec son ensemble, dans un programme Fantaisies française, de Fauré à Berlioz ! Son homologue, le chef de chœur Michel Piquemal et le chœur Région Sud Paca interpréteront des musiques sacrées argentines le 16 août, avant que la violoniste Clara Cernat et le pianiste Thierry Huillet viennent conter en musique des Rhapsodies d’ailleurs.

L’ensemble La Fenice, mené par Jean Tubéry, déambulera sur les rives de babylone, en évoquant le Psaume de David à travers les siècles, le 2 août. Sans oublier, le 9 août, les musiques écossaises des Musiciens de Saint-Julien.

Les musiciens de Saint-Julien © Jean-Baptiste Millot

Nous vous le disions plus haut : le festival de l’abbaye de Sylvanès ? Un moment unique de rencontre et de dialogue des cultures du monde, à travers leurs musiques sacrées. Du 26 juillet au 30 août, dans le sud de l’Aveyron.

Retrouvez ici l’ensemble de la programmation