Au disque, la famille de Sainte-Colombe joue en consort

AU DISQUE – Tel un bon verre de citronnade, le dernier disque Monsieur de Sainte colombe et ses filles de l’ensemble belge Ricercar Consort nous a offert une dose de fraîcheur bien attendue en ce début d’été.

Tous ceux qui ont lu – ou vu – Tous les matins du monde savent que le violiste Jean de Sainte-Colombe jouait avec ses filles, orphelines de mère. Que jouaient-ils donc ensemble il y a trois cent ans ? Ce disque nous propose la reconstitution de ce que pourrait être un concert dans le château des Sainte-Colombe, composé de pièces du père mais également de ses contemporains, Jacques Champion Chambonnières et Louis Couperin.

Les gambistes Philippe Pierlot, Lucile Boulanger – dont ont avait chroniqué leur précédent disque ici – et Myriam Rignol sont accompagnés du luthiste Rolf Lislevand. Les timbres doux et coulants des instruments se mélangent. La magie opère et on croirait entendre un petit orgue. La simplicité et la légèreté du jeu des interprètes apportent à ces pièces de musique française une belle sincérité, et une douce fraîcheur.

Monsieur de Sainte-Colombe et ses filles, paru chez Mirare en avril 2020.