Lorraine Campet

La playlist classique de Lorraine Campet, contrebassiste

PLAYLIST – Lorraine Campet est contrebassiste, co-soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Son instrument, elle le vit intensément, dans le répertoire orchestral comme dans le style bluegrass, dérivé du country… Retrouver cette playlist sur notre chaîne YouTube.

Lorraine Campet fait partie des élèves « du rang du fond » sur les photos de classe. Fièrement campée derrière son instrument plus grand qu’elle, elle est deuxième contrebasse solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Durant le confinement elle s’est enregistrée dans la Passacaille de Haendel, arrangée par Halvorsen, en tenant respectivement la partie de violon ET celle de contrebasse :

Lorraine Campet et Lorraine Campet

Elle a également participé à la réalisation de la vidéo « 100 musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France jouent Charlie Chaplin pour l’Unicef ». Comme elle le dit elle-même, elle a « proposé cette musique de Chaplin, bien adaptée car très émouvante et connue de tous. Avec le monteur vidéo Israël Solozano et trois collèges de l’orchestre, Lucas Henri (contrebasse), Floriane Bonanni (violon) et Renaud Guieu (violoncelle), nous avons peu à peu fait émerger ce film, avec les idées du noir et blanc rappelant l’univers de Chaplin, le retour de la couleur à la fin, la surprise du chant… » :

Dans sa playlist on retrouve l’amour du grand répertoire orchestral… et de la contrebasse, dans le répertoire bluegrass notamment (de la musique country à la croisée du blues et de la musique irlandaise). Laissons-lui la parole…

Johann-Sebastian BACH, Double concerto pour violon
« Si vous ne connaissez pas la chaîne YouTube de la Bach Netherlands Society, je vous invite à la découvrir, (il y a notamment une magnifique version des Variations Goldberg par Jean Rondeau). J’aime beaucoup cette version du double concerto de Bach pour sa grande finesse, l’inventivité des ornements du second mouvement, la puissance rythmique des mouvements rapide… Une redécouverte de cette œuvre très connue !

Joseph HAYDN, 1er concerto pour violoncelle
De loin ma version préférée du 1er Concerto pour violoncelle de Haydn ( et du second aussi d’ailleurs !). Le violoncelliste Nicolas Altstaedt se fond dans l’orchestre Arcangelo avec beaucoup de finesse, ce qui révolutionne les interprétations de concerto avec des solistes très en avant (d’un point de vue sonore). Son interprétation pleine de créativité m’inspire particulièrement pour le répertoire classique.

Jean SIBELIUS, Concerto pour violon
Le grand Christian Ferras dans son interprétation magistrale du concerto pour violon de Sibelius. Cette vidéo légendaire a été une révélation pour moi, comme pour de nombreux musiciens. J’admire l’intensité du son et du vibrato, qui donnent toute cette puissance expressive. Ferras se donne corps et âme à la musique, jusqu’à finir le deuxième mouvement en larmes…

Felix MENDELSSOHN, 6e quatuor à cordes, 1er mouvement
Étant une fan inconditionnelle du Quatuor Ébène, je ne pouvais manquer d’ajouter à cette liste la première vidéo que j’ai découverte d’eux, ce 2ème mouvement du 6ème quatuor de Mendelssohn. L’homogénéité du son, des attaques, le discours musical limpide, toutes ces caractéristiques qui font l’excellence d’un groupe sont particulièrement impressionnantes chez eux. Je vous conseille vivement d’écouter leur intégrale des quatuors de Beethoven qu’ils ont enregistrée en live aux quatre coins du monde… Les mots me manquent pour en décrire la perfection.

Attaboy, chanson traditionnelle
Une des plus grandes découvertes de ma vie de musicienne, le « groupe » Goat Rodeo Session, ou la rencontre de quatre génies de la musique : le violoncelliste Yo-Yo Ma, le contrebassiste Edgar Meyer, le mandoliniste Chris Thile, et le violoniste Stuart Duncan. Avec exaltation ils nous emmènent au pays de la musique bluegrass, dans une composition absolument géniale !

Claude DEBUSSY, Passepied de la Suite bergamasque
Le Passepied de Debussy, merveilleusement arrangé par le groupe bluegrass -de nouveau !- « Les Punch Brothers », créé par le mandoliniste Chris Thile. Dans cette version live il est d’ailleurs amusant d’entendre le public acclamer le nom de Claude Debussy, comme une vraie rockstar, chose plutôt inhabituelle dans un concert classique !

Jacob COLLIER – Tiny desk (home) Concert
Un des plus grands génies de notre temps, l’anglais Jacob Collier s’est fait connaître il y a quelques années en faisant ce type de vidéos, dans lesquelles il maîtrise sa voix à la perfection, ainsi que la contrebasse, batterie, guitare, piano… et j’en passe ! Une véritable leçon d’harmonie,
rythme, improvisation, et tout cela avec une humilité et une facilité déconcertante ! Source d’inspiration infinie !

Chris THILE & Edgar MEYER, Why Only One ?
De nouveau Edgar Meyer (violoncelle) et Chris Thile (mandoline), mais en duo cette fois. Chris Thile est un musicien dont le répertoire s’étend de la musique de Bach (il a enregistré avec Edgar Meyer et Yo-Yo Ma un album de sonates en trio) au jazz, en duo avec Brad Mehldau ; un suberbe album également à découvrir !

Gustav MAHLER, 9e symphonie
Les mots me manquent pour décrire cette version de la 9e symphonie de Mahler, avec une mention toute particulière pour son final (qui commence à 56:55), grandiose et déchirant… Captée en 2010 au Festival de Lucerne, avec un Claudio Abbado comme revenant d’entre les morts pour un ultime concert, l’exécution de cette symphonie a d’ailleurs été suivie par 3 minutes de silence d’une intensité rare…

Ludwig van BEETHOVEN, 5e symphonie, 1er mouvement

Et en bonus, ceci n’est pas une vidéo (mais je ne pouvais pas manquer de la partager !) mais le dernier album du magnifique orchestre MusicAeterna, avec qui j’ai la chance de jouer régulièrement, en tant que membre invité permanent, dirigé par l’incomparable Teodor Currentzis. Ils nous offrent ici une interprétation époustouflante de la très célèbre 5e symphonie de Beethoven, selon moi la meilleure version jamais entendue ! Vibrante, d’une précision incroyable, son, articulation, phrasé… tout est d’une finesse incroyable. Une redécouverte d’une grande œuvre tant jouée qu’elle pourrait en devenir prévisible. Cette version phénoménale nous donne envie de la réécouter encore et encore afin de découvrir de nouveaux détails… »

Retrouver cette playlist sur notre chaîne YouTube et sur Spotify !