JEU-CONCOURS EXCEPTIONNEL – Une saison unique ! L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet propose une saison 2020/2021 créative et captivante. Partenaire heureux de cette belle maison, Classique mais pas has been a fait sa petite sélection.

N.B. Le jeu concours a pris fin le 22 septembre 2020 minuit. Les gagnants (2 places par gagnant) seront contactés avant le 26 septembre.

Théâtre musical, création, chanson, opérette : L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet aime la musique, et à 360° ! Avec, pour cette saison, un prix de places allant de 10 à 26 euros pour l’ensemble des spectacles, en catégorie unique. Les plus rapides à réserver auront les meilleures places !

Crésus
À propos d’argent : vous connaissez l’expression « Riche comme Crésus ». Mais connaissez-vous l’histoire de Crésus ? Du 30 septembre au 10 octobre 2020, partez à la découverte de ce drôle de roi, qui tire sa fortune du fleuve… Pactole ! Et surtout, partez à la (re)découverte de Reinhard Keiser, le compositeur de cet opéra baroque. Bien que lié à Telemann et Bach, et malgré le succès de son opéra de son vivant, Keiser est tombé ensuite dans l’oubli. On doit de l’entendre à nouveau à l’ensemble Diderot et à son chef, le violoniste baroque Johannes Pramsohler, qui donnera toute sa fougue à cette partition qui allie virtuosité italienne et orchestration allemande. En savoir plus.

Normandie
Le fameux paquebot le Normandie accoste enfin à Paris, du 13 au 16 octobre 2020. Normandie est une comédie musicale de Paul Misraki, l’auteur, avec Charles Trenet, de la chanson Je chante ou encore de Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? et Tout va très bien Madame la Marquise. Compositeur à succès, il a fait danser les Français de l’entre-deux-guerres avec des mélodies amoureuses, potaches et souriantes. Certaines chansons de Normandie sont même restées dans notre inconscient musical collectif comme Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine. Sur le paquebot luxueux se croisent jeunes amoureuses et milliardaires, incarné.es par l’équipe des Frivolités parisiennes, ensemble qui fait merveille dans ce répertoire. En savoir plus.

La Belle et la Bête
Envie de ciné-concert ? Bien avant Disney, le conte de La Belle et la Bête a fait fantasmer des poètes, des cinéastes et de compositeurs. Du 3 au 14 décembre 2020, l’Athénée vous propose l’association de deux versions magnifiques de ce mythe : le film fantastique La Belle et la Bête, de Jean Cocteau, accompagné par la musique de Philip Glass. Pour ce ciné-opéra, le film de Cocteau est projeté, et la bande-son originelle est remplacée par la composition de Glass, jouée et chantée en direct par l’Orchestre régional de Normandie, dirigé par Jean Deroyer, avec une solide équipe lyrique. Envoûtement garanti ! En savoir plus.

Au cœur de l’océan
Spécialiste de la musique de notre siècle, l’ensemble Le Balcon revient à l’Athénée, un lieu qu’il connaît bien. Du 22 au 24 janvier 2021, la troupe, dirigée par Maxime Pascal, présente Au cœur de l’océan. Ce n’est pas un opéra mais un … Eau-péra, une odyssée (eau-dysée?) aquatique qui réunit trois créateurs : l’homme de théâtre Halory Goerger et les hommes de musique Frédéric Blondy et Arthur Lavandier (lire ici). En savoir plus.

Quand le diable frappe à la porte
Quand le diable frappe à la porte, que vaut-il mieux faire : se cacher sous le lit ? L’inviter prendre un verre ? Lui dire que vous avez déjà un abonnement chez un autre opérateur ? Derrière ce drôle de titre se cache tout l’art du théâtre à l’Athénée : bousculer les frontières. Car, qui aurait pensé marier Jacques Offenbach (de l’opérette) et Arnold Schönberg (de la musique contemporaine) ? Quand le diable frappe à la porte, du 5 au 13 mars 2021, est un spectacle qui réunit deux opéras évoquant l’amour et le désir, porté par l’équipe artistique de l’Ensemble Musica Nigella. En savoir plus.

Les sept péchés capitaux
Les opéras associant les textes de Bertold Brecht et la musique de Kurt Weill sont des bijoux, à l’instar de l’Opéra de Quat’sous et Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny. Datant de 1933, Les sept péchés capitaux, présentés du 27 mai au 5 juin 2021, ont la même ironie, la même fougue et le même engagement politique que les deux autres. C’est l’histoire éternelle de la jeune fille innocente que la société va corrompre… Un opéra mis en scène par Jacques Osinski, avec l’Orchestre Pelléas, dirigé par Benjamin Levy, et de jeunes artistes lyriques talentueux. En savoir plus.

Powder her face
Thomas Adès, Britannique né en 1971, est l’un des compositeurs actuels qui fait le plus bouger l’opéra. Sa musique vous prend aux tripes et les thèmes qu’il choisit vous prennent au cœur. L’Athénée Théâtre Louis-Jouvet présente son Powder her face, du 11 au 18 juin 2021, un « shocking » opéra brossant le portrait de la duchesse d’Argyll… et de ses 88 amants, en 1963 ! Âmes prudes, s’abstenir ! En savoir plus.