La playlist classique d’Isabelle Georges, chanteuse et performeuse

PLAYLIST- Croisée au détour d’un festival d’été, la chanteuse Isabelle Georges a la joie de vivre communicative. C’est donc tout naturellement que nous lui avons demandé sa playlist, qui fait la part belle au swing et au partage. Cette playlist est à retrouver sur notre chaîne YouTube.

Ne lui faites pas la blague : « Tu vas pas nous faire un numéro de claquettes ! », parce que elle, au moins, peut vous prendre au mot. Fille de soprano, élève du Cours Florent, danseuse, Isabelle Georges swingue comme elle respire. En 2017, accompagnée au piano par Jeff Cohen, elle nous avait bluffés avec son disque Vienne-Paris-Hollywood (lire ici) : elle y reprenait des chansons signées par des compositeurs allemands réfugiés à New-York après avoir fui la barbarie nazie, recréant cette ambiance cabaret qui donna naissance au répertoire de Broadway.

Et sa playlist ? Elle illustre assez bien tout cela. Laissons-lui la parole…

Claude DEBUSSY, Clair de lune
Alexandre Tharaud (piano), Yoann Bourgeois (danse)
« Parce que ma grand-mère, Pauline Campiche, pianiste et compositeur, me jouait souvent ce morceau, et parce que je n’aime rien tant que les rencontres improbables, avec la poésie qui s’en dégage.


Irving GORDON & Harry WARREN, If you feel like singing sing
Judy Garland (chant)
Cette chanson toute simple me fait un bien fou. Comme l’a dit Björk, je crois que, pour moi : « chanter, c’est honorer l’oxygène ».

Jean-Philippe RAMEAU, Gavotte et ses six Doubles, extraits de sa Suite en la
L’album Rameau de la pianiste Natacha Kudritskaya est un coup de foudre musical. Depuis sa sortie en 2012, je ne me lasse pas de l’abandonner pour avoir l’immense bonheur de le retrouver.

Oscar HAMMERSTEIN II & Jerome KERN, Ol’ Man River
Dans notre métier, quand une chanson résiste aux rouages du temps, on l’appelle un standard. Mais certaines dépassent le mot standard et deviennent des classiques. Elle est interprétée ici par Frederik Steenbrink, la plus belle voix de baryton crooner de mon quartier (Frederik Steenbrink est le partenaire sur scène de Isabelle Georges, ndlr) ! Cette chanson évoque l’inhumanité de l’homme envers son prochain, avec l’espoir qu’un jour, respect et tolérance deviennent plus que des mots.

Frederick LOEWE & Alan Jay LERNER, I Could Have Danced All Night
J’aime la voix ronde et mélangée de Audra McDonald, qui oscille sans complexe entre les registres, inclassable, comme l’étaient Bernstein ou Gershwin à leur époque. Je n’ai jamais été attirée par la simplification extrême qui se cache derrière les étiquettes. Il faut dire qu’Audra McDonald, en plus d’être une superstar à Broadway, est aussi une comédienne, lauréate de six Tony Awards, et qu’on a pu la voir notamment dans la série A good fight.

Bruno FONTAINE & Isabelle GEORGES, Work in progress
« Il ne s’agit plus de mesurer avec le temps. Un an ne veut rien dire et dix ans ne sont rien. Être artiste signifie : cesser de calculer et de compter ; mûrir comme l’arbre, qui ne hâte pas la montée de sa sève et qui reste confiant au milieu des tempêtes du présent, sans craindre qu’il ne soit suivi d’aucun été. Il finit toujours par venir. »
Rainer Maria RILKE


Roland ROMANELLI, Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous
Quans j’écoute cette version par Roland Romanelli à l’accordéon avec l’Orchestre de Pau Pays de Béarn dirigé par Fayçal Karoui, je me dis : Qu’est-ce que la musique « Classique » ?


Isabelle GEORGES, Un amour qui se vit
Si le cœur vous en dit, voici une de mes compositions, que j’ai le bonheur d’interpréter avec Frederik Steenbrink au piano, Jérôme Brajtman à la guitare, Jérôme Sarfati à la contrebasse, Adrien Sanchez au saxophone et Samuel Domergue à la batterie.

Retrouvez cette playlist sur notre chaîne YouTube.