Rebecca Tong remporte le premier concours de cheffes d’orchestre La Maestra

REPLAY – Rebecca Tong remporte la finale du premier Concours La Maestra, organisé à la Philharmonie de Paris du 15 au 18 septembre 2020. Les épreuves sont à revoir en ligne.

Il n’y a pas de féminin au mot vainqueur. D’aucun dirait que tout le propos de La Maestra est là. Ce Concours de cheffes d’orchestre, organisé du 15 au 18 septembre 2020 à la Philharmonie de Paris, avait pour but de révéler des talents de cheffes d’orchestres et de faire bouger les lignes de la sous-représentation des femmes dans cette profession. Car, comme le rappelle la cheffe Marin Aslop, marraine de la manifestation, « si de plus en plus de cheffes mènent désormais heureusement de belles carrières, les discriminations à leur encontre sont encore trop souvent d’actualité. »

La grande vainqueure est donc Rebecca Tong, qui reçoit le premier Prix et le Prix ARTE Concert du Concours de cheffes d’orchestre La Maestra. Sa baguette énergique et son sourire dynamique donnent envie de la suivre ! Elle est cheffe d’orchestre résidente du Jakarta Sinfonia Orchestra. Actuellement boursière en direction au Royal Northern College of Music (RNCM), cheffe assistante auprès de deux grands orchestres au Royaume-Uni (le BBC Philharmonic et le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra), elle est également lauréate en 2019 d’une bourse de recherche en direction d’orchestres avec le Taki Concordia. Elle a collaboré avec de nombreux musiciens internationaux. Son répertoire va de la musique symphonique à l’opéra en passant par la musique de chambre. En 2019, elle a notamment dirigé Le voyage du Pèlerin de Vaughan Williams et Le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc.

Douze candidates venues du monde entier ont été sélectionnées pour participer à ce concours destiné à donner plus de visibilité aux femmes cheffes d’orchestre. Deux-cent-vingt candidatures avaient été déposées. Lors des épreuves, les candidates dirigeaient le Paris Mozart Orchestra dans un répertoire faisant la part belle à la création contemporaine. Avec ce Concours, l’Orchestre fondé par Claire Gibault, toute comme La Philharmonie de Paris, avaient pour ambition de « susciter des vocations, fédérer le monde musical international autour d’engagements précis en faveur des cheffes et offrir aux plus jeunes d’entre elles un soutien dont elles n’ont souvent pas pleinement bénéficié au cours de leur cursus de formation. »

ARTE Concert et la Philharmonie ont retransmis en direct la compétition et proposent de les revoir jusqu’à la fin de l’année sur leur sites : Arte et Philharmoniedeparis.