L’interview perchée #30 de Lucile Richardot

INTERVIEW PERCHÉE – Sa voix de mezzo est unique. Lucile Richardot a chanté avec les grands ensembles de musique baroque. Elle s’ouvre à présent à la musique moderne, de Gustav Mahler à Luciano Berio. Pour évoquer une actualité discographique très riche, elle s’est prêtée au jeu de l’Interview perchée® de Séverine Garnier.

En juillet dernier, la mezzo Lucile Richardot donnait un récital de mélodies françaises avec l’ensemble le Kwartet. Des enfants morts, la guerre, les amours perdus : ces thèmes bien sombres sont le répertoire de prédilection de la chanteuse qui incarnait La Nuit dans le mythique Ballet Royal de la Nuit reconstitué par l’ensemble Correspondances (lire ici). Heureusement, on peut rire de tout, même de la musique glauque, quand elle est belle et qu’on est bien accompagné. Regardez son Interview perchée® au pied du clocher de l’Abbaye aux Dames, à Saintes.

Lucile Richardot est la soliste du Chant de la terre de Gustav Mahler dans le très beau disque de l’ensemble belge Het Collectief. Il s’agit du dernier enregistrement de son chef historique, Reinbert de Leeuw, décédé en février 2020 (un disque paru chez Alpha Classics). Lors du dernier Festival de Royaumont, en septembre 2020, l’ensemble et la mezzo était dirigés par Gregor A. Mayrhofer. Voici la vidéo du concert :