« Symphonie pour un cerveau » : un docu didactique sur le génie du chef d’orchestre

TV – Le très médiatique médecin Michel Cymes s’intéresse, dans un documentaire diffusé le 3 octobre prochain sur France 5 (22h30), au génie du chef d’orchestre. Le mystère et la fascination qui entourent cet artiste de haut-vol sont ici appréhendés dans leur complexité… avec une certaine simplicité. Intéressant mais pas vraiment inédit.

Il s’agite, il communique, il galvanise, il mobilise : le chef (ou la cheffe!) d’orchestre est encore un personnage bien mystérieux, un métier que le commun des mélomanes appréhende… vaguement. « Symphonie pour un cerveau » tente de percer le mystère avec de gros moyens. Ce documentaire de 50 minutes signé Michel Cymes (expert santé), François Dru (expert musique) et Jean-Pierre Devillers (réalisateur) recueille de nombreux témoignages de chefs (Alain Alitnoglu, Nathalie Stutzman…), musiciens (Renaud Capuçon, Cédric Tiberghien, Patricia Petibon…) et médecins (ORL, neurologue, neuropsychologue, physiologiste…).

Les cobayes – pourrait-on dire -sont les Orchestres des lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (où Alain Altinoglu est professeur de direction) et du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles (où il est directeur musical).

A LIRE AUSSI : Alain Altinoglu, le chef que le monde nous envie

Si l’approche didactique est assez captivante – la mise à l’épreuve du chef Alain Altinoglu, à l’Institut du cerveau et de la mémoire, est notamment épique – elle est aussi assez simpliste pour les convertis.

Ce documentaire vient s’inscrire dans la mouvance de ces dernières années, où plusieurs se sont déjà frottés au mystère du chef d’orchestre. On pense notamment à la web-série Chef.fe, qui s’était déjà consacrée en 2019 à la question. « Symphonie pour un cerveau » se veut plus grand public, avec un angle moins porté sur l’humain que Chef.fe, et plus concentré sur l’aspect scientifique. Car ce métier intrigue autant qu’il fascine, par la difficulté des informations à gérer. Un métier apparu tard, au 19ème siècle « quand la musique s’est complexifiée », explique notamment Alain Altinoglu. Mémoire de travail, épisodique, du son…, les médecins et scientifiques s’accordent à dire que pour être chef, il faut DES mémoires exceptionnelles.

« Symphonie pour un cerveau » pose un constat véridique, bien qu’un peu trivial, et qui a tendance à laisser de côté tout le travail de titan que demande le rôle du chef pour ne se concentrer que sur le « génie ». Ce documentaire est à conseiller en tout particulier aux plus novices qui souhaitent saisir la particularité du métier et du talent nécessaire à son exécution.

« Symphonie pour un cerveau », un documentaire de Michel Cymes, François Dru et Jean-Pierre Devillers. Diffusion le 3 octobre prochain à 22H30 sur France 5, dans le cadre de l’émission Passage des arts. Replay ici.