Mathieu Romano / AEDES /Chef de coeur

PLAYLIST – Mathieu Romano est un de nos chefs actuels les plus talentueux, aussi à l’aise avec son ensemble vocal Aedes qu’à la tête de l’orchestre Les Siècles pour le Requiem allemand de Brahms. Sa playlist est un savant équilibre d’énergies terriennes et de dépouillement. Elle est à retrouver également sur notre chaîne YouTube et sur Spotify.

Arrivé au CNSM pour étudier la flûte traversière, il en ressort huit ans plus tard, avec le Prix de flûte en poche, mais également ceux de direction d’orchestre et de musique de chambre. Au cours de sa 1ère année au Conservatoire de Paris, il crée l’ensemble vocal Aedes. Arrivé en phase finale au prestigieux Concours international de chefs de Besançon, il aborde la direction d’orchestre par le biais de la respiration collective et de l’écoute mutuelle. Sa playlist nous en dit plus sur lui. Laissons-lui la parole …

György LIGETI, Musica Ricercata
Pierre-Laurent Aimard, piano
« Cette œuvre m’accompagne depuis mes études. Lorsque j’étais au Conservatoire de Paris, je faisais du quintette à vents (flûte, hautbois, clarinette, cor et basson, ndlr), et nous jouions les Six Bagatelles de Ligeti, qui reprennent certains mouvements de Musica Ricercata. Ligeti était vraiment un des génies du XXème siècle. Cette œuvre est aussi audacieuse qu’économe de moyens. Imaginez que le 1er mouvement est sur une seule note : un la, et le 2ème sur trois notes ! Tout est dans la recherche de timbres et la dimension rythmique.

Hector BERLIOZ, Un bal, extrait de la Symphonie Fantastique
Orchestre Les Siècles, François-Xavier Roth, direction – Enregistrement live
J’ai un rapport très affectif avec François-Xavier Roth. Aedes et Les Siècles ont beaucoup travaillé ensemble. Ce sont deux groupes qui se ressemblent. Généralistes, ils revendiquent tous les siècles et toutes les époques.

Igor STRAVINSKY, Noces
Pokrovsky Ensemble
Cette version dégage une force tellurique et primitive très intéressante, ce que recherchait certainement Stravinsky. Je suis en train de monter Les Noces avec la chorégraphe Dominique Brun, sa compagnie de danse, l’orchestre Les Siècles en petit effectif et l’ensemble Aedes. Cette version m’accompagne dans mon travail. Elle me montre dans quelle direction aller pour obtenir cet effet brut, percutant et bousculant de la partition de Stravinsky, qui n’a pas pris une ride.

Johannes BRAHMS, Schicksalslied (Le Chant du destin)
Orchestre révolutionnaire et romantique, The Monteverdi Choir, John Eliot Gardiner, direction
Le chef britannique John Eliot Gardiner a lui aussi révolutionné la manière d’interpréter les choses, en accordant autant d’importance au chœur qu’à l’orchestre. Il réussit la parfaite osmose entre les deux, et c’est frappant dans cette version du Chant du destin de Brahms.

Iannis XENAKIS, Rebond B
Alexej Gerassimez, percussions
Rebond B ? Une architecture incroyable doublée, là encore, d’une grande énergie tellurique. Le discours est très organisé, très construit, avec peu de moyens : des wood-blocks et des peaux (toms, caisses claires), aux sons indéfinis. Mais surtout, ça donne la pêche !

Gabriel FAURÉ, Le papillon et la fleur
Marc Mauillon, chant, Anne Le Bozec, piano
Enregistrer les mélodies de Fauré comme on chanterait une mélodie populaire ? Marc Mauillon est capable de ça, comme le montre cette version assez simple et dépouillée du Papillon et la fleur de Fauré… Du coup le texte ressort énormément, et on se rend compte de l’importance de la diction. Les délicatesses incroyables passent formidablement. Il s’agit d’un vrai travail de duo, une dentelle de musique de chambre au service du texte et de l’expressivité.


Johan-Sebastian BACH, Concerto pour violon, BWV 1052
Akademie für Alte Musik Berlin
Ce disque Harmonia Mundi est un CD récurrent pour moi. J’ai régulièrement besoin d’y retourner. Pourquoi ? Sans doute pour la nervosité et l’intransigeance musicale qui s’en dégage. J’aime le côté tranchant et électrique de ce concerto par les musiciens de l’Akademie fûr alte Musik de Berlin.

Nacio Herb BROWN, Good Morning, from Singin’ in the Rain
Une petite légèreté pour finir. J’ai toujours été fasciné par l’univers des comédies musicales, et notamment les incroyables performances des artistes sur scène, capables de danser, chanter, jouer et même faire des claquettes ! Ça met vraiment du baume au cœur, en plus d’être beau et hyper-talentueux. »

La playlist classique de Mathieu Romano est à retrouver sur notre chaîne YouTube et sur Spotify