Tremblez donc : l’ensemble Amarillis invoque les sorcières sur Arte.

COMPTE-RENDU – Pour fêter à leur manière Halloween, l’ensemble Amarillis et la soprano Patricia Petibon ont donné un concert hommage aux sorcières de la musique baroque française. A revoir via le site Arte Concert.

Les sorcières… la musique baroque en compte un certain nombre. Elles possèdent des airs de grande virtuosité mettant en valeur un spectre large de sentiments, de l’extrême tristesse à la folie en passant par la méchanceté ! Pour faire entendre ces femmes captivantes, l’ensemble Amarillis a imaginé le programme « Flammes de magiciennes » avec Patricia Petibon. La soprano (en grande forme!) incarne à merveille ces magiciennes avec ses longs cheveux bouclés roux : la couleur que le Moyen-Âge associait à la sorcellerie ! Donné en live le 2 novembre à l’Opéra royal du Château de Versailles, ce concert proposait une belle diversité d’airs, de Charpentier, Leclair et surtout, Rameau.

Extrait de l’opéra Castor et Pollux de Jean-Philippe Rameau, le célèbre Triste apprêts possède un calme tragique, avec ce tempo interminable et un basson presque lugubre : nous sommes suspendus aux lèvres de la sorcière qui semble pouvoir arrêter les pendules. La cantatrice étire ses notes tenues, jusqu’aux limites de sa respiration, jusqu’à la bouffée d’air suivante qui sonne comme libératrice.

Dans Rameau toujours, l’ Air de la folie, final de Castor et Pollux, Patricia Petibon présente toujours cette excellence technique mais sous une autre forme. Outre ses sauts vertigineux, elle parvient à modifier le timbre de sa voix. Elle devient voilée, presque effacée, comme dans un coton.

Les airs de Rameau, Leclair ou encore Marin Marais sont ponctués par des danses, dont une superbe Chaconne qui, bien qu’elle soit assez longue, se renouvelle perpétuellement, tel un caméléon.

L’ensemble instrumental Amarillis – que nous avions écouté au Festival de Sablé-sur-Sarthe, dont l’énergie collective est insufflée par la cheffe Héloïse Gaillard, est marqué par une osmose remarquable. Les sourires et les regards complices, entre des musiciens si heureux de rejouer enfin ensemble, sont très bien saisis par la caméra du réalisateur Olivier Simonnet. On admire la souplesse et la prestance de tout un chacun, tandis que la scène du théâtre de l’Opéra de Versailles leur offre un très beau décor. Jugez plutôt :

Ce concert, proposé sur la plateforme d’Arte Concert, est disponible jusqu’au 28 avril 2021 à cette adresse : https://www.arte.tv/fr/videos/098485-001-A/patricia-petibon-flammes-de-magiciennes/