Nouveaux formats #16 : l’Audito 2.0 de l’Orchestre National de Lille

NOUVEAUX FORMATS – Alors que le confinement se meut en une nouvelle manière de vivre, l’Orchestre national de Lille met les bouchées doubles pour continuer de jouer. L’ensemble a inauguré le 7 novembre dernier sa nouvelle salle de concert, virtuelle, intitulée Audito 2.0. Rendez-vous tous les samedis soirs jusqu’au 5 décembre.

Dans sa volonté affirmée de rendre la musique classique accessible au plus grand nombre, l’Orchestre national de Lille (ONL) n’avait peut-être pas conscience d’avoir visé aussi juste pour le futur ! Depuis plusieurs années, la phalange réalise un travail acharné pour assurer sa présence sur Internet et les réseaux, et y met les moyens. Dès 2015, l’ONL se dote d’un studio numérique mobile (une première européenne) et de caméras automatiques, lui permettant, plus que jamais aujourd’hui, de s’adapter à la crise en proposant une toute nouvelle expérience : la salle de concert numérique, Audito 2.0. Un moyen de poursuivre le travail artistique de l’ensemble mais aussi et surtout de maintenir le lien avec le public. Car comme l’explique si bien Ernst Van Tiel, chef invité de l’ONL : « c’est comme au sport, vous pouvez vous entraîner autant que vous voulez, mais si vous ne pouvez pas jouer le match, l’énergie vous manque ».

Aussi, tous les samedis soirs jusqu’au 5 décembre, à 20h, l’Orchestre offrira un concert en ligne sur sa chaîne YouTube, visionnable plusieurs mois. Fine et généreuse stratégie, que d’offrir un contenu d’une extrême qualité, gratuitement sur l’une des plateformes les plus utilisées au monde. Encore une fois, l’ensemble tient sa promesse en démocratisant plus encore l’accès à sa musique.

A LIRE EGALEMENT : On a testé : un concert de l’ONL le nez collé à notre téléphone

Au programme de ces prochaines semaines, de célèbres chefs et musiciens invités (Jan Willem de Vriend le 14 novembre, Karen Kamensek le 21 novembre, François Leleux le 28 novembre), une soirée consacrée à Beethoven (Ouverture « Leonore III » et la Symphonie n°4, le samedi 14 novembre et une autre consacrée aux années folles (Milhaud, Erik Satie, Reynaldo Hahn), le 21 novembre. Amateurs de hautbois, réservez votre soirée du 28 novembre ! François Leleux dirige et joue parmi les plus grandes pièces pour hautbois, avec notamment le Concerto pour hautbois de Mozart.

Le dernier concert (théoriquement) du confinement, le 5 décembre, se jouera sous de joyeuses auspices, avec le directeur musical de l’ONL, Alexandre Bloch à la direction et Patricia Kopatchinskaja en violon solo, sur les enivrantes mélodies du Concerto pour violon de Tchaïkovski et de la Sinfoniettia de Poulenc.

ET AUSSI : Des concerts live depuis son living (article mis à jour régulièrement)