© Julien Benhamou

Magic Mozart : plein phare sur Insula Orchestra

CONCERT – Le programme musical Magic Mozart offre une place remarquable à Insula Orchestra, accompagné des chorégraphies des danseurs de la Compagnie DCA. L’ensemble fait éclater la beauté des œuvres du génie autrichien.

Alors que les premières notes de Magic Mozart retentissent à la Seine musicale, et que se succèdent danseurs, comédiens et les solistes de la nouvelle scène lyrique française – la soprano Olga Pudova, la mezzo Adèle Charvet, le ténor Alasdair Kent, et le baryton Armando Noguera – nous comprenons que cette nouvelle création offre à l’Insula Orchestra une place de premier plan. Il occupe toute une partie de la scène et situé en son centre, la quarantaine de musiciens est complètement intégrée à l’espace.  

La captation de ce « concert spectaculaire » mené par l’Insula Orchestra, sous la direction de Laurence Equilbey, s’est déroulée en catimini, Covid-19 oblige, le 14 novembre dernier. On y retrouve les plus grands classiques de Mozart, comme La Flûte enchantée, L’ouverture des Noces de Figaro, L’Air de la Reine de la nuit, mais aussi des raretés tels que Le Duo des chats de Rossini ou Bastien et Bastienne.

À chacun des airs, une scénographie nouvelle est imaginée par le chorégraphe Philippe Découflé, permet de valoriser le talent des artistes. À plusieurs reprises, des caméras discrètes passent à travers les allées pour les filmer au plus près, afin de mettre en valeur toute leur technique. Comme lors de cet air de luth, durant lequel les doigtés de la musicienne sont diffusés des dizaines fois en même temps sur l’écran central, pour en sublimer la minutie. À d’autres moments, les musiciens sont directement pris à partie, comme lorsque le comédien s’essaye piteusement à différents instruments (triangle, guitare, violon), sous l’œil amusé des professionnels…  

Une grande place est aussi accordée à Laurence Equilbey, qui dirige les chanteurs en même temps que son Insula Orchestra. À plusieurs reprises, ses gestes expressifs sont projetés sur l’écran par des effets d’ombre envoûtants. 

Dans Magic Mozart, la direction de Laurence Equilbey se retrouve valorisée. C’est d’ailleurs le cas quand ses gestes expressifs sont projetés sur l’écran par des effets d’ombre envoûtants. 

Ces choix de mise en scène offrent un véritable coup de projecteur sur Insula Orchestra et sa version de Mozart. Le spectateur conserve constamment un œil sur les musiciens, lui permettant ainsi de comprendre ce qu’il entend et de juger du talent des artistes : le travail exigé, la sophistication des œuvres, la multitude d’instruments…

Le spectacle « Magic Mozart, Concert Spectaculaire », à La Seine Musicale le 10 janvier 2021, à 14 et 18 heures, et diffusé sur France 5 en janvier 2021. (De nouvelles dates disponibles à Luxembourg, Aix-en-Provence et Colombes) Informations et réservations ici.