Noël : Arte nous bichonne pour les fêtes

TÉLÉVISION – Préparez vos plaids les plus doux et vos thés préférés. Pour ces fêtes de fin d’année mi-figue mi-raisin, la chaîne franco-allemande Arte propose une programmation réconfortante et festive, à découvrir à partir du 19 décembre.

Alors comme ça, vous exécrez les films de Noël, type Il faut sauver Noël, Un Noël à New York ou encore La fille du Père Noël ? On connaît les scénarios par cœur : une jeune femme à la carrière prometteuse part en vacances à la campagne. Elle y fait la rencontre d’un bucheron barbu en chemise à carreaux et aux muscles saillants. Elle le prend pour un plouc, il la prend pour une princesse. A la fin, ils tombent amoureux. Elle quitte son job pour faire des gâteaux au yaourt. Bref, les films de Noël, c’est comme les repas en famille : à petites doses seulement.

Fort heureusement, s’il y a une chaîne de télévision qui ne cesse de se démarquer, c’est bien Arte. Et pendant les fêtes, la chaîne franco-allemande met les petits plats dans les grands pour nous faire du bien, et propose une programmation éclectique, festive et de grande qualité. Voici cinq programmes que nous ne raterons pas.

DE GRANDES ESPÉRANCES
Mardi 22 décembre à 20h50
, on replongera avec bonheur et mélancolie dans la réadaptation des Grandes Espérances, notre roman préféré de Charles Dickens. Une version moderne de l’histoire d’amour de Pip et Estella, portée par Gwyneth Paltrow et Ethan Hawke. Sans en oublier sa magnifique BO composée par le Britannique Patrick Doyle (Frankenstein, Hamlet, Raison et sentiments et tellement d’autres), Des brumes anglaises du XIXe siècle au New York des années 1990, il n’y a qu’un pas.

UNE SOIRÉE BAROQUE ENCHANTÉE…
Une autre BO et un autre grand musicien, celle de Tale of Tales, par Alexandre Desplat, compositeur français multi-récompensés. Trois antiques palais italiens sont le cadre de trois histoires féeriques, entre enchantement et cruauté. Matteo Garrone, réalisateur de Gomorra, propose ce « contes de contes » pour adultes, baigné dans un univers baroque flamboyant. Porté notamment par Salma Hayek, Vincent Cassel et Toby Jones, on ne ratera pas ce chef-d’œuvre, dimanche 22 décembre, à 22h40. 

BALLETS ET CONCERTS
On ne loupera certainement pas non plus samedi 19 décembre à 13 heuresLe Lac des cygnes, proposé par la troupe de l’Opéra national d’Ukraine.

Opéra national d’Ukraine.

Si vous avez raté, lundi 7 décembre, l’ouverture de la saison d’opéra à la Scala de Milan, marquée par la pandémie de Covid-19, session de rattrapage dimanche 20 décembre à 17h10, pour trois heures d’hommage aux plus belles voix du monde lyrique international. A cause de la crise sanitaire, le théâtre a choisi de remplacer Lucia di Lammermoor, l’opéra de Donizetti, par une grande soirée de gala en soutien aux artistes. Une fabuleuse soirée artistique et militante que vous pouvez déjà, revoir quand vous voulez, ici.

LE MIRACLE CHILLY GONZALES
Le pianiste canadien est toujours là où on ne l’attend pas : dernièrement avec Philippe Katerine et Angèle, il revient cet hiver avec A Very Chilly Christmas, un album de reprises de chansons de Noël, paru le 13 novembre sur son label Gentle Threat/Fontana North. Il y revisite les classiques anciens et contemporains (Last Christmas, Douce Nuit, All I Want for Christmas is You) à la sauce très “chilly” (comprenez, piquant et très réconfortant). On a adoré l’album. Son concert, à l’allure d’une vraie soirée de Noël est à voir, mercredi 23 décembre à 23h20. 

Bien sûr, comment pouvait-on oublier les deux programmes habituels d’Arte pour les fêtes : le concert de la Saint-Sylvestre, cette année par l’orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Kirill Petrenko, jeudi 31 décembre à 18h05. Aussi, vendredi 1er janvier à 18h40, le Concert Nouvel An se déroulera à l’Opéra de Venise avec le chef d’orchestre Daniel Harding