Du classique dans le casque d’Amélie #12 : les sorties de janvier 2021

PODCAST – À l’écoute de ce podcast sur les sorties de janvier, vous allez découvrir les voix de quatre grandes chanteuses. Deux mezzo-sopranos, la Française Eva Zaïcik et l’Américaine Sasha Cooke, une contralto, Nathalie Stutzmann, et une chanteuse de musique médiévale, Aino Peltomaa. Un podcast qui va vers le beau du début à la fin.

Liste des œuvres
  • Niccolò Paganini, 24 Caprices, Op. 1: Caprice No. 1 in E Major: Andante. Ning FENG. Channel Classics Records
  • George Frideric Handel, Tolomeo, Re d’Egitto, HWV 25 : Aria « Stille amare ». Paolo Antonio Rolli, Eva Zaïcik & Le Consort. Alpha
  • George Frideric Handel, Rinaldo, HWV 7b, Act II: « Mio cor, che mi sai dir? » (Goffredo). Nathalie Stutzmann & Orfeo 55. Warner Classics
  • Jake Heggie, Intonations (Songs from the Violins of Hope): No. 1, Ashes. Daniel Hope, Dawn Harms, Emii Miland, Kay Stern, Patricia Heller, Sasha Cooke, Sean Mori. Pentatone
  • Trio Peltomaa Fraanje Perkola, Polorum Regina. Fuga Libera
  • Cranberries, Zombie, Benny Martin.
Morceau par morceau

PAGANINI
Pour commencer le podcast en beauté, il est bon de s’écouter un des 24 caprices de Paganini. Une exposition directe, virtuose et impressionnante de toutes les capacités du violoniste, et qui demeurent le « mont Everest » pour tout violoniste d’aujourd’hui. Paganini y condense toutes les difficultés techniques de l’instrument, en y apportant une nouvelle façon de l’employer.

HÆNDEL
Eva Zaïcik est une mezzo-soprano française reconnue pour son interprétation du répertoire baroque. Ses parents, mélomanes, lui font découvrir un vaste répertoire musical (jazz, rock, classique, musique du monde). À l’adolescence, elle chante durant plusieurs années dans un groupe de rock, avant de découvrir le répertoire lyrique et de s’y intéresser. Eva et ses complices du Consort ont reconstitué dans l’album Royal Handel, l’ébullition créative de l’opéra anglais. Une plongée théâtrale et explosive dans le Londres de 1719. L’année de la révolution anglaise de l’opéra avec le compositeur Georg Friedrich Haendel. 

HÆNDEL (bis)
Nathalie Stutzmann commence ses études de chant avec sa mère. On peut dire que son père, baryton, et sa mère, soprano lyrique, lui montrent la voie. Son timbre particulier attire vite l’attention. Elle prend alors conscience de la force et de la fragilité de sa voix de contralto. En 2008, elle commence une carrière de chef d’orchestre lors d’une tournée au Japon. Un an plus tard, elle fonde son propre orchestre de chambre, Orfeo 55, un ensemble jouant aussi bien sur instruments baroques que modernes. Cet orchestre a été dissout en 2019 mais a sorti, ce mois-ci, un ultime disque comme un cadeau d’adieu. Vous allez l’entendre, l’accompagnement musical d’Orfeo 55 est magistral, ciselé dans un travail d’orfèvre à la fois savant et humain, un parfait équilibre du cœur et de l’esprit.

Jake HEGGIE

Sasha Cooke est une mezzo-soprano américaine, formée à la Juilliard School de New York. On retrouve sa magnifique voix sur une nouvelle œuvre qui commémore le 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz. Music at Kohl Mansion a lancé Violins of Hope dans la région de San Francisco, un projet ambitieux impliquant plus de 40 organisations partenaires. Intonations de Jake Heggie est composé pour un violon et un soliste vocal ainsi qu’un quatuor à cordes d’accompagnement. Les sept chansons regorgent de mélodies incroyablement dramatiques mais à côté de cela, la musique est source de réconfort et d’espoir.

Anonyme finlandais, XIVe siècle

Le Trio Peltomaa Fraanje et Perkola mêle les sons de la voix humaine, du piano et de la viole de gambe avec celui de la harpe médiévale. Ils jouissent d’une expérience à la fois en musique ancienne, en jazz, en musique traditionnelle finlandaise et en musique contemporaine. Le groupe s’inspire de la musique médiévale pour développer une sonorité personnelle et particulière. L’ensemble se plonge dans les chansons de pèlerins du XIVe siècle. Leur nouvel album invite l’auditeur à un voyage vers la paix et la tranquillité.

Benny MARTIN

Après ces magnifiques voix féminines, quittons-nous tout en douceur avec un morceau de piano. Si vous connaissez le groupe rock irlandais The Cranberries, vous devriez facilement reconnaitre la chanson suivante, extrait d’un album de reprises pop/rock au piano, de l’australien Benny Martin. L’opus se nomme 90s piano chill. Du classique ou presque dans le casque d’Amelie !

Vous pouvez aussi écouter ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée :
Pour écouter toutes les sorties du mois de janvier, Amélie vous a également concocté cette playlist Spotify :
Pour écouter tous les morceaux sélectionnés dans l’émission Du classique dans le casque d’Amélie, suivre ce lien Spotify :