Y.Wang © P. Adamik / DG

Saint-Valentin : méfiez-vous des classiques

PLAYLIST – C’est la Saint-valentin et pour séduire, vous pensiez lui mettre un joli morceau de musique classique. Grosse erreur. On vous dit pourquoi.

Vous exécrez les peluches en forme de cœur et vomissez les chocolats rouges et dorés ? Pour la Saint-Valentin cette année, vous pensiez inviter l’élu.e de votre cœur à l’opéra (pas de bol, c’est fermé) et la.le séduire avec une série de morceaux classiques bien choisis ? C’est vrai quoi, si on en croit le pseudo roman sadomoso 50 nuances de gris, le classique est parfait pour emballer, Détrompez-vous ! Afin de vous éviter toute déconvenue, la rédaction de Classique mais pas has been s’est mobilisée, montant au créneau comme un seul homme (ou femme ?).

À LIRE ÉGALEMENT : le classique est-il pour les sado-maso ?
Ca sent l’arnaque

Elles sont là, sur le quai, à agiter leurs mouchoirs, l’œil humide, pendant que le bateau de leurs amoureux s’éloigne à l’horizon. Elles souhaitent que le vent leur soit doux et qu’ils reviennent bien vite. Cette musique est sublime mais c’est une arnaque ! Ils partent pour mieux revenir, déguisés et permutant leurs rôles. Une si belle musique pour démontrer… l’inconstance des femmes ! 😠 (le choix de C.de C.)


Partez gagnant…

Si vous pensiez passer du piano à votre mec ou votre nana, ne choisissez pas ça. Il.elle partira avec la pianiste, et vous resterez seul.e avec votre bouteille de Chardonnay… (O.D)


Même danger : la clarinette, c’est connu, ça fait de beaux abdos ! (F.R.)


Pendant le diner aux chandelles

… évitez le deuxième mouvement du Concerto d’Aranjuez de Rodrigo qui n’est pas – comme on le croit souvent – une déclaration d’amour du compositeur à sa femme… mais une consolation musicale après la perte de leur enfant. 😬 (S.G.)


Les histoires d’amour finissent…

L’Élixir d’amour ? Sur le papier l’opéra de Donizetti est parfait pour faire passer le message, non ? Ok mais faites attention à quelle version vous choisissez. Car l’histoire d’amour entre Angela Gheorghiu et Roberto Alagna a, elle, fini par un divorce. (S.G.)


A LIRE ÉGALEMENT : Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak : « on est plus sévère quand on s’aime »
Du baroque pénétrant

Bon, on a compris, le classique c’est pas le bon choix. Du baroque alors. La douceur de ses timbres, ses voix planantes…. Eh bien non, Janequin n’aime pas les roses rouges et les belles déclarations, il préfère entrer dans le vif du sujet… quel coquin ! (N.N)


Quand faut y aller

Si vous avez invité votre crush à un premier rencard le jour de la Saint Valentin, c’est que vous ne faites pas dans la dentelle… Alors, quitte à donner dans le cliché, autant sortir le grand jeu. Rajoutez un tapis de pétales rouges et vous le.la ferez craquer ! Ou fuir, au choix… (O.D.)


Le sens du timing

Vous avez choisi le bon jour pour le.la larguer. Au moins, me direz-vous, vous ne faites pas ça par texto (ah si ?). D’où naît ce désespoir? Pour notre amour plus d’espérance… : petite leçon de Mathilde, pour rompre en mettant les formes ! (M.A-L.)


Sur le carreau

Parce que la musique classique ne passe pas que par les oreilles, on vous invite à faire un petit tour sur Instagram. Une personne qui a sans doute le sens du partage a crée le compte « hotclassicalmusician » ( lien ici) dans lequel elle donne à voir ici et là des photos de musiciens classiques aux corps d’Apollon. Hop, les abdos d’un violoniste par-ci, les biceps d’un baryton par-là.. Et on vous fait une promesse : c’est  encore plus agréable à regarder qu’Olivier Véran qui tombe la chemise pour se faire vacciner. Un petit cadeau pour célibataires, mais aussi pour les personnes en couple. Après tout, ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’on ne peut pas regarder le menu. (L.L)