© "Les Aventures du Baron de Munchausen"

On regarde quoi cette semaine ?

NOUVEAUX FORMATS – Chaque semaine, on scanne la présence de la musique classique à la télévision, en VOD, sur YouTube… Retrouvez les programmes sélectionnés par la rédaction et diffusés du 20 au 26 février.

À LA TÉLÉVISION

Des Victoires de la musique classique pas comme les autres

S’il ne fallait choisir qu’un programme cette semaine, on vous conseillerait évidemment les Victoires de la musique classique, mercredi soir. C’est un peu notre événement annuel bling-bling à nous. Cette 28e édition, qui se déroulera dans des conditions très spéciales, en raison du vous-savez-quoi, sera présentée par Stéphane Bern et la violoniste Marina Chiche, et portée musicalement par l’Orchestre national de Lyon, dirigé par Nikolaj Szeps-Znaider. (lire notre article dédié).

Pour départager les « Révélations », le public a été invité à voter entre le 25 janvier et le 16 février sur France Musique. On ne vous dira pas quelle artiste lyrique a eu notre préférence. Enfin, si… Écoutez donc Marie-Laure Garnier chanter Manon Lescaut :


Sur France 3 et France Musique, mercredi 24 février à 21 heures

À la suite du baron de Münchhausen

Les Aventures du baron de Münchhausen de Terry Gilliam, sorti en 1988, est un chef-d’œuvre germano-britannique qui a pourtant connu un véritable échec commercial à sa sortie. Croyez-nous, si vous ne l’avez jamais vu, ce film vaut son coup d’œil. Inspiré des aventures du baron de Münchhausen, officier allemand à la solde de l’armée russe, le long-métrage offre toute sa place au fantastique et à l’imagination, avec des décors et des costumes absolument splendides. La musique est signée Michael Kamen, compositeur contemporain de musique de films (Mona Lisa, Robin des bois, X men), pianiste, hautboïste et chef d’orchestre, excellent dans le classique comme dans le rock.


Sur France 5, lundi 22 février à 20h55 (2h)

Aïda, un chef d’œuvre tragico-féministe

Pour le 150ème anniversaire d’Aïda, l’opéra monumental, de Verdi, la metteuse en scène Lotte de Beer présente une nouvelle version de cet incontournable succès, avec, excusez du peu, Sondra Radvanovsky, Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier, depuis l’opéra Bastille ; la classe ! L’opéra, diffusé en direct jeudi 18 février sur Arte, est à revoir dimanche. Retrouvez nos trois bonnes raisons de regarder ce programme.

Dimanche 21 février, à 14h20 sur Arte et déjà disponible sur Arte concert (3h)
SUR LES PLATEFORMES

Europe @ home, le voyage musical de Daniel Hope

Vu nos possibilités limitées de voyage actuellement, le célèbre violoniste Daniel Hope nous propose un tour d’Europe musical dans Europe @ home, la toute nouvelle émission d’Arte. Besoin d’une traduction ? L’Europe à la maison, tout simplement. En direct sur Arte concert du vendredi au dimanche à 19 heures, et pendant neuf semaines, il reçoit dans son salon, à Berlin, des musiciens du vieux continent. Les invités l’accompagnent durant une demi-heure pour interpréter des titres de leur répertoire national, entre compositions classiques, chants typiques, airs populaires traditionnels et morceaux contemporains de tous les genres. Petit bémol : Daniel Hope et ses invités parlent anglais, et il n’y a pas de sous-titres disponibles.

À l’honneur ces jours-ci, vendredi 19, la Lituanie, avec le pianiste et compositeur Gediminas Gelgotas et la violoniste Augusta Jusionytė. Samedi 20, la Belgique, avec la violoncelliste Camille Thomas et le pianiste Julien Quentin. Enfin, dimanche 21, la Roumanie, avec le violoncelliste Andrei Ioniță, la pianiste Daria Tudor et la romancière Herta Müller.

Sur Arte Concert, Facebook et YouTube, du vendredi au dimanche à 19 heures (30′)
À LIRE ÉGALEMENT : “Perbost / Ambroselli : Le ciel était trop bleu”
SUR YOUTUBE

Le kulning dans la chronique d’Aliette de Laleu

La journaliste Aliette de Laleu s’intéresse aux chants et aux voix des femmes qu’elle porte de la sienne dans ses chroniques à écouter sur France Musique, chaque samedi à 10h52 (!). Chroniques que l’on peut retrouver, merci France Musique, sur YouTube. Dans celle du 30 janvier, la journaliste s’intéresse au kulning, chant ancestral des pays nordiques, utilisé par les femmes pour appeler les troupeaux. Cette mélodie, très aiguë, porte jusqu’à 5 kilomètres et peut atteindre les 125 décibels. “Chaque chant, possède une certaine fonction. Même si la plupart de ces kulning servent à rassembler les animaux, parfois les bergères l’utilise pour communiquer entre elles, comme un langage sifflé. La tonalité et la mélodie changent en fonction des bêtes à appeler : les vaches ne réagissent pas de la même manière que les chèvres”, explique Aliette de Laleu. Des pastilles instructives et toujours passionnantes qu’on vous recommande sans hésiter.


À voir sur YouTube (3’30)