À Lille, l’Audito 2.0 s’offre un printemps de chef.fes

CONCERTS – Initiée à l’automne 2020, la saison de concerts en streaming de l’Orchestre national de Lille se poursuit. En mars et en avril, l’Audito 2.0 accueille deux concerts dirigés par Jan Willem de Vriend et Dalia Stasevska.

Comment transmettre la passion de la musique quand public et artistes sont à distance ? Depuis novembre 2020, l’Orchestre national de Lille fait goûter sa recette : l’Audito 2.0 ! Cette salle de concert virtuelle permet au public de continuer à suivre l’orchestre lillois dans les meilleurs conditions.

Les ingrédients sont déjà bien connus de l’Orchestre national de Lille, qui fut, dès sa création, l’une des institutions symphoniques les plus actives en matière de diffusion de la musique au plus grand nombre. Pour que le courant musical passe, la technique ne doit jamais être un frein à la qualité musicale. Ainsi, dès 2015, l’ONL à aménagé un studio numérique mobile et des caméras automatiques dans l’auditorium du Nouveau Siècle, lui permettant de capter et diffuser des concerts en haute définition, tout en préservant le travail des musiciens. Cette salle de concert numérique, qui est une première européenne, permet à l’Orchestre national de Lille, de proposer, malgré les annulations, ses concerts habituels avec ses solistes stars et ses grands chefs invités.

À LIRE ÉGALEMENT : « Nouveaux formats #16 : l’Audito 2.0 de l’Orchestre national de Lille »
Jan Willem de Vriend © DR
Deux grands chefs invités en mars et avril

Premier chef invité de l’ONL, Jan Willem de Vriend dirigera pour la troisième fois les musiciens lillois lors d’un concert diffusé ce samedi 13 mars à 20 heures sur YouTube. Dans une vidéo décalée visible sur les réseaux sociaux, le chef né aux Pays-Bas s’amuse des clichés associés à certaines partitions… tout en mangeant des frites et buvant de la bière en plein cœur de Lille ! Il dirigera la Symphonie « Héroïque » (n°3) de Beethoven, une partition romantique censée faire l’apologie de la Révolution française mais là encore, ce n’est peut-être qu’un cliché ! La soirée fera aussi entendre la plus rare Marche funèbre de Chérubini, contemporain de Beethoven qui servit aussi bien le clan des Bourbons que celui des Bonaparte. La comparaison sera passionnante !

Ingela Brimberg dans Der fliegende Holländer © Theater an der Wien

Une autre baguette intéressante, celle de la cheffe finno-ukrainienne de 37 ans Dalia Stasevska, en pleine ascension. Elle dirigera l’Orchestre national de Lille pour un concert retransmis samedi 3 avril à 20 heures. Elle a imaginé un programme magnifique et ambitieux autour du sublime air de la Mort d’Isolde de Wagner, chanté par la soprano suédoise Ingela Brimberg, grande wagnérienne, régulièrement programmée en Allemagne et récemment à l’Opéra de Bordeaux. En prélude, la cheffe fera découvrir les festives Aventures de Magnus Lindberg (2013) et le concert se terminera en apothéose avec la lumineuse Symphonie n°3 de Sibelius, compositeur finlandais.

Et pour ceux qui l’auraient manqué, il est encore temps de voir le très beau concert du 13 février, avec le pianiste Javier Perianes et François-Xavier Roth à la tête de l’ONL pour, entre autre, le Concerto pour piano n°1 de Beethoven.

Retrouvez toutes les informations sur les concerts de l’Orchestre national de Lille ici