© Catherine Meurisse

On regarde quoi cette semaine ?

NOUVEAUX FORMATS – La musique classique est partout, ou presque ! Chaque semaine, on scanne la présence de la musique classique à la télévision, en VOD, sur YouTube… Retrouvez les programmes sélectionnés par la rédaction et diffusés du 13 au 19 mars.

Concerts…

L’hommage magnifique de l’Orchestre philharmonique de Radio France à Astor Piazzolla

L’Orchestre philharmonique de Radio France a rendu un hommage riche en émotions, jeudi 11 mars, au compositeur argentin Astor Piazzolla, dont on fête ces jours-ci le centième anniversaire de la naissance. Sous la baguette du chef argentin Leonardo García Alarcón, le Philhar’ a mis les « petits plats dans les grands », et s’est entouré des pointures du bandonéon. Richard Galliano, ami et « fils de cœur » du compositeur disparu, qui interprète avec grande émotion Aconcagua, William Sabatier et Lysandre Donoso. Le pianiste Eric le Sage est venu ouvrir le concert avec la flamboyante Fantaisie variée pour piano et orchestre de Nadia Boulanger, professeure d’Astor Piazzolla à Paris, qui l’a encouragé à faire de ses racines sa plus grande force, et ainsi changé le tango à jamais.

Sur Arte Concert (2h20).
Lire également : « Astor Piazzolla : cent ans de solitude »

L’Insula Orchestra et les symphonies de Louise Farrenc

Elle serait la seule femme à avoir composé des symphonies au XIXe siècle… La compositrice française Louise Farrenc est une exception, qui a connu le succès à une époque où les femmes étaient invisibles, souvent reléguées au rang de pédagogue. L’Insula Orchestra, sous la baguette de Laurence Equilbey, proposait le 8 mars, journée internationale pour le droit des femmes, un concert autour de la deuxième et troisième symphonie de Louise Farrenc, deux œuvres qui laissent éclater toute la puissance et la pugnacité de la compositrice.

Sur Arte Concert (1h07).

Catherine Meurisse illustre L’Oiseau de feu de Stravinski

Dans sa bande dessinée La Légèreté (2016), la dessinatrice Catherine Meurisse, rescapée des attentats de Charlie Hebdo, raconte sa recherche de remèdes qui lui permettront, après avoir connu la mort et l’horreur, de côtoyer à nouveau le beau, notamment à la Villa Médicis à Rome, haut lieu de création musicale. Joueuse de piano, Catherine Meurisse est profondément attachée à Bach, à Vivaldi et au baroque italien. La musique classique fait partie de son quotidien depuis l’enfance. A l’occasion d’un concert de l’Orchestre de Paris dirigé par Gabor Kali, elle illustrera, à l’écoute des musiciens, L’Oiseau de feu de Stravinski. Des dessins à l’aquarelle, le style de Catherine Meurisse associe beauté et mélancolie. Le concert sera retransmis jeudi sur la plateforme de streaming de la Philharmonie de Paris.

Sur Philharmonie live, jeudi 18 mars à 19h30.
Documentaire…

Les liens profonds entre la musique et la mémoire

Diffusé en 2018, Arte rediffuse ce mois-ci Toute la musique que j’ai aimée, documentaire américain troublant et rempli d’émotions qui traite des liens profonds qui existent entre la musique et la mémoire. Dan Cohen, fondateur du programme « Music & Memory », rend visite à ses patients âgés, atteint de troubles mnésiques, et met au point avec l’aide de leurs proches des playlists de musique personnalisées, pour les aider à retrouver les sensations et les souvenirs enfouis dans le passé.

À voir sur Arte.tv (1h10)
Et souvenirs !

Patrick Dupond, graine d’étoile à 17 ans

« Ça devait être écrit avant que je ne sois né, mais je suis né pour vivre de la danse et je ne peux pas m’en passer », raconte Patrick Dupond, 17 ans, en 1976 au micro de France 3. Le danseur étoile du Ballet de l’Opéra National de Paris, disparu le 5 mars dernier, est alors jeune lauréat du grand prix du Festival international de la danse de Varna. Entre quelques pas, on le revoit, parler de ses aspirations et de ses rêves. Souvenirs, souvenirs…

Sur YouTube (5′).