Souvenez-vous, c’était le monde d’avant ! En février 2020, la soprano Raquel Camarinha participait à La Folle Journée de Nantes et se prêtait au jeu de l’Interview perchée ® de Séverine Garnier.

Née au Portugal, la soprano Raquel Camarinha a étudié le piano et la flûte traversière et s’est rapidement passionnée pour le chant et le jeu : elle suit d’abord une formation vocale et théâtrale au Portugal, et fait ses débuts dans l’opéra, à Lisbonne à l’âge de 19 ans. Elle choisit ensuite la France pour se perfectionner au Conservatoire supérieur de musique de Paris (CNSMDP) d’où elle sort diplômée en chant et répertoire contemporain et création.

Nous la retrouvions en février 2020 pour la Folle Journée de Nantes, manifestation à laquelle elle participe régulièrement avec son mari et partenaire de scène, le pianiste Yoan Héreau. Leur récitals en duo sont de grands moments de joie et de sensualité musicale, tant ils aiment les répertoires parlant d’amour, de passion et même d’humour. Ils ont enregistré ensemble le répertoire de la mélodie française (chez Naïve), les chants d’Espagne et du Portugal (le sympathique Carnets de voyage d’Emmanuel Rossfelder) et plus récemment les chants polonais de Frédéric Chopin.

A LIRE ÉGALEMENT : “Le disque officiel de La Folle Journée : Carnets de voyage d’Emmanuel Rossfelder”
RETROUVEZ TOUTES LES INTERVIEW PERCHÉES

La soprano Raquel Camarinha et le pianiste Yoan Héreau ont choisi de faire (re)découvrir une facette méconnue de l’œuvre de Chopin : ses Mélodies polonaises hantées par les tourments de l’exil et de l’amour. Ils y ont associé Mignon, qui compte certains des plus beaux lieder de Schubert, composés sur des textes de Goethe. Un très beau mariage entre chant, poésie et musique.