On regarde quoi cette semaine ?

NOUVEAUX FORMATS – Chaque semaine, on vous dit quoi voir sur les écrans (télévision, VOD, YouTube…). Retrouvez les programmes sélectionnés par la rédaction et diffusés du 24 au 30 avril.

La grande soirée classique de Radio France

Save the date ! Mardi soir, Culturebox diffuse la grande soirée classique de Radio France, depuis l’Auditorium de la maison de la radio. En première partie de soirée, sous la baguette de Cristian Măcelaru, leur nouveau directeur musical, les musiciens de l’Orchestre national de France joueront en compagnie du pianiste macédonien Simon Trpčeski à l’occasion d’un programme franco-russe : les fragments symphoniques du Festin de l’araignée d’Albert Roussel (1869-1937), le Concerto pour piano et orchestre n°4 de Rachmaninov, et Roméo et Juliette de Prokofiev.

Un second concert réunira ensuite l’Orchestre philharmonique de Radio France et la violoniste Patricia Kopatchinskaja, pour le Concerto pour violon n°1 de Dimitri Chostakovitch, sous la direction de Mirga Gražinytė-Tyla (une première). Au programme, l‘Aria op. 9 de Weinberg, l’Histoire du soldat de Stravinky (version pour trio) et la symphonie n°3 op. 45 de Weinberg.

Si vous ne connaissez pas Patricia Kopatchinskaja, on vous conseille son interprétation du Concerto pour violon en ré majeur, op. 35, de Tchaïkovski. On a beaucoup aimé. Et aussi son drapeau.


Sur Culturebox, mardi à 21h05


Norma au capitole sur Culturebox

Nous vous avions conseillé, la semaine dernière, la version saisissante et moderne d’Ariane et Barbe Bleue; enregistrée en 2019 au Capitole de Toulouse. Toujours sur Culturebox, toujours depuis la ville rose, France Télévisions nous donne à revoir une Marina Rebeka absolument remarquable dans le rôle de Norma, la grande prêtresse de l’opéra éponyme de Bellini, ici mis en scène avec gravité par Anne Delbée. L’immense technique et le charisme de Marina Rebeka en font une superbe Norma, qui est, rappelons le, l’un des rôles opératiques les plus difficiles. Elle est accompagnée de Karine Deshayes dans le rôle d’Adalgisa.


Sur France Télévisions jusqu’à mercredi (2h30).


LIRE ÉGALEMENT : “Sur YouTube, l’Opéra et ses zouz brise le tabou des règles”

Le chant lyrique, discipline olympique !

Hygiène de vie irréprochable, efforts dignes des plus grandes épreuves olympiques… Pour sûr, être chanteur lyrique, c’est être sportif de haut niveau ! Sonya Yoncheva, soprano, et Benjamin Bernheim, ténor, témoignent sur les défis que représente leur métier de chanteur. “Être chanteur c’est connaître son circuit mais c’est un saut dans le vide. A partir du moment où on est en plein dedans il n’y a que nous”, témoigne Benjamin Berheim. “Le vrai métier d’un chanteur, c’est surtout de faire croire aux gens que tout ce qu’on fait, le chant, le jeu sur scène, c’est quelque chose de naturel qui vient sans effort. Ça, c’est vraiment difficile”, explique quant à elle Sonya Yoncheva. Une petite pastille intéressante sur ces athlètes de la musique.


Sur YouTube (7′)