“À la Grange de Meslay, la musique s’écoute autrement”

FESTIVAL – Du 8 au 18 juin 2021, le festival de la Grange de Meslay (Tours), ouvre ses portes au public pour de grandes retrouvailles. La programmation se veut grandiose : Arcadi Volodos, Alexandre Kantorow, Adam Laloum, Renaud Capuçon, Benjamin Grosvenor, Karine Deshayes, Sélim Mazari, Delphine Haidan, Romain Leleu… Depuis six ans, Danielle Mommeja, présidente de l’association des Fêtes musicales en Touraine, fait tourner ce beau festival. Rencontre.

Dans quelles conditions ouvrez-vous le festival ?

Danielle Mommeja : Cette année, le festival est organisé de façon différente. Nous commençons les festivités en ville à l’espace Mame de Tours, à partir du 8 juin avec un concert d’Emmanuel Rossfelder et Victor Hugo Villena. À cette période, la jauge est fixée à 35% et le couvre-feu maintenu à 21 heures. L’entrée est gratuite et sur réservation car nous souhaitons que le public se retrouve chaleureusement pour écouter de la musique à nouveau.

Le 9 juin, les concerts continuent à l’espace Mame avec une jauge à 65%. La musique classique se déplace également en ville le 16 juin avec le sextet Roman Leleu à l’espace Jacques-Villeret, centre culturel qui fait un très beau travail. Nous avons la volonté de donner accès à tout le monde à la musique et ne pas la réserver à une minorité de personnes, notamment avec des tarifs accessibles.

Les concerts à la Grange de Meslay démarrent le 11 juin avec le pianiste Arcadi Volodos qui, en 2018, a laissé un souvenir extraordinaire. Cette année, la programmation proposée par René Martin (directeur artistique), est grandiose, avec de grands artistes internationaux, ce qui, dans le contexte actuel, est une chance ! Je pense au Britannique Benjamin Grosvenor qui pour jouer à la Grange, devra passer par la case “isolement”… Et côté français, c’est aussi exceptionnel avec les pianistes Alexandre Kantorow et Adam Laloum, et un trio formé par Renaud Capuçon, Gérard Caussé et Victor Julien-Laferrière qui donneront une version pour cordes des Variations Goldberg de Bach (le 18 juin). Nous sommes impatients de retrouver le public et les artistes. Pour que ces retrouvailles se passent dans les meilleures conditions possibles, la circulation sera organisée et le public aura l’espace de se retrouver en respectant bien évidemment les normes sanitaires.

Danielle Mommeja © DR
A LIRE ÉGALEMENT : “La Grange de Meslay : la tradition sans distanciation”
Qu’est-ce qui rend le festival de la Grange de Meslay si particulier ?

À la Grange de Meslay, la musique s’écoute autrement. Venir à la Grange de Meslay, c’est aller à la rencontre d’un monument. Lorsque vous arrivez dans cette grange qui a gardé sa facture historique et que vous apercevez la scène, le temps s’arrête. Le public et les artistes le remarquent : il y a des lumières différentes dans ce lieu en fonction des moments de la journée, un peu comme dans une église. La Grange est également un lieu vivant qui n’est pas coupé de la nature et de la vie extérieure. Les bruits de la faune et la flore se mêlent à la musique. Le son n’est pas donné d’emblée comme dans un auditorium, ce qui demande à l’artiste et au public d’être plus attentif l’un à l’autre. La qualité d’attention est inimaginable.

Retrouvez l’interview perchée de Nelson Goerner, tournée à la Grange de Meslay
Quels sont pour vous les évènements marquants du festival ?

J’ai ressenti un moment d’émotion musicale exceptionnel lors de l’interprétation du Voyage d’hiver de Schubert par Matthias Goerne en 2004, qui a bouleversé toute la salle de la Grange. C’était un souvenir grandiose, à la fois pour le concert, la qualité vocale, l’interprétation et l’unité avec son accompagnant Helmut Deutsch. À cette époque, je m’occupais de la billetterie, et je suis arrivée au moment où le concert allait commencer. La musique a démarré et je me suis prise d’une grande émotion au point de pleurer. Boris Berezovsky, grand pianiste russe, qui était assis à côté de moi pleurait également. C’était exceptionnel.

—-

Quelques dates :

Emmanuel Rossfelder et Victor Hugo Villena le 8 juin. Arcadi Volodos le 11 juin. Sélim Mazari le 12 juin. Alexandre Kantorow le 12 juin. Benjamin Grosvenor le 13 juin. Adam Laloum le 15 juin. Romain Leleu sextet le 16 juin. Renaud Capuçon, Gérard Caussé et Victor Julien-Laferrière le 18 juin.

Infos Pratiques : La Grange de Meslay du 8 juin au 18 juin 2021. Toutes les informations sur le site. Réservation sur la billetterie.