© Fabienne Verdier

Pulsations : le festival bordelais détricote le classique

FESTIVAL – Après un lancement instinctif à l’été 2020, le festival Pulsations à Bordeaux, porté par l’ensemble Pygmalion s’offre une très belle affiche du 30 juin au 18 juillet : Sabine Devieilhe, Lea Desandre, Kate Lindsey, Michael Spyres mais aussi le performeur James Thierrée et la chanteuse Camille.

A l’été 2020, Pulsations avait été à un rythme effréné pour faire oublier la crise. Le résultat, déjà, était époustouflant avec des soirées musicales magiques portées par son fondateur : le brillant chef baroque de l’ensemble Pygmalion, Raphaël Pichon.

Culture patrimoniale

Son ambition est grande : Pichon veut participer avec Pulsations à “un processus de régénération de la culture patrimoniale”. Comme ce qu’il a pu faire avec son Réquiem de Mozart à Aix (souvenez-vous ici), les lumières, les mises en scène, les lieux et même l’horaire des concerts participent à faire entendre la musique… d’un œil neuf !

Raphaël Pichon

Pygmalion est très présent mais pas forcément la tête d’affiche, tant les invités sont tous des créateurs géniaux. À commencer par James Thierrée, musicien, danseur et acrobate suisse.

Monstre d’inventivité, le petit-fils de Charlie Chaplin donne son spectacle MO’s trois soirs à la halle basse de Darwin (6, 7 et 8 juillet). Le 11 juillet, la chanteuse Camille mobilisera les spectateurs pour son concert participatif Lalalive, une « une expérience vibratoire collective », promet la chanteuse.

À LIRE ÉGALEMENT : “La playlist classique de Lea Desandre, mezzo-soprano”

L’ensemble Pygmalion avaient marqué les esprits en 2020 par les spectacles de ses chanteurs a capella, plongés dans les Bassins de lumières de la base-sous-marine, une ancien bâtiment de guerre. Ils y reviennent avec Requiem Humain du 15 au 18 juillet.

Dans la même veine, de grandes voix lyriques sont programmées dans le décor plus intime de la cour Mably. Sous le ciel étoilé, on se laissera bercés par le chant de Sabine Devieilhe, Lea Desandre, Kate Lindsey ou Michael Spyres. Tous les concerts sont à 22 heures pour mieux révéler le travail de lumières que Bertrand Couderc opère tout au long du festival.  

Du 30 juin au 18 juillet à Bordeaux et Cenon. Entrée : de 0 à 40 euros euros.  Réservations et renseignements