INTERVIEW PERCHÉE – Alexandre Kantorow, pianiste de renommée internationale, retrouve Séverine Garnier pour une interview perchée® sur le toit du Château Lafite Rothschild à l’occasion des Estivales de Musique en Médoc.

On brave la pluie et le vent pour cette interview perchée® sur le toit du Château Lafite Rothschild, partenaire des Estivales de Musique en Médoc où le pianiste était programmé le 30 juin dernier, premier jour du festival. Il reste quelques dates pour les retardataires : le 13 juillet avec Thibaut Garcia et Félicien Brut et le 15 juillet avec la violoniste Mayumi Kanagawa et le pianiste Giuseppe Guarrera.

Peut-il être considéré comme un grand cru du piano classique ? À seulement 24 ans, Alexandre Kantorow est déjà un grand pianiste de renom : en 2019, il est le premier français à remporter le premier prix et la médaille d’or du prestigieux Concours Tchaïkovski à Moscou. L’année suivante, il est doublement récompensé aux Victoires de la musique classique comme soliste instrumental et dans la catégorie “enregistrement” avec son disque autour des concertos pour piano de Saint-Saëns publié par le label Bis.

À LIRE ÉGALEMENT : Alexandre Kantorow : “Je veux avoir des moments sans piano”

Alexandre Kantorow garde les pieds sur terre. À la fois touchant, sincère et humble, il raconte son admiration pour Brahms, sa fascination pour le répertoire russe et évoque son rapport à la musique.

—-

Infos pratiques : Les Estivales de Musique en Médoc du 30 juin au 15 juillet 2021. Toutes les informations sur le site.