Disque : Marc Mauillon voyage en galanterie

BAROQUE – Féministe avant l’heure, la comtesse de la Suze (1618-1673) fut remarquée de son vivant pour sa poésie et son franc-parler. Dans Je m’abandonne à vous, un album empreint d’amour et de galanterie, la basse-taille Marc Mauillon interprète ses textes, mis en musique au fil des siècles par les compositeurs.

On s’imagine volontiers, nonchalamment allongée sur une banquette vieux rose, ou bleu bondi. Corset, vertugadin, jupe friponne, en train de se prendre pour madame de Sévigné ou de La Fayette. Le cadre est posé.

Pour la musique, on écouterait Marc Mauillon, basse-taille, accompagné de sa sœur, Angélique Mauillon à la harpe triple et Myriam Rignol à la viole de gambe, nous chanter les textes de Henriette de Coligny, comtesse de La Suze. Je m’abandonne à vous, paru en juin chez Harmonia mundi, est l’intégrale de ses poèmes, mis en musique par de nombreux compositeurs jusqu’au XIXe siècle (Sébastien Camus, Michel Lambert et de nombreuses anonymes).

Féministe d’avant-garde

Féministe d’avant-garde, la comtesse de la Suze, fille de Gaspard III de Coligny (le duc de Châtillon), a, durant toute sa vie fait fi des conventions sociales. Dans le milieu misogyne et protocolaire de son époque et de son rang, elle prend le contrepied et parle, dans ses poèmes et ses textes de ses désirs et ses sentiments. Mariée de force au compte de la Suze après la mort de son premier mari (un mariage d’amour), elle se convertit au catholicisme et réussit à faire annuler son mariage auprès du pape. Elle passe ainsi sa vie dans le milieu de la bourgeoisie parisienne littéraire et cultivée du XVIIe siècle où elle écrit élégies, chansons, madrigaux, stances et rondeaux.

À LIRE ÉGALEMENT : L’Orfeo à l’Opéra-Comique : l’opéra pour tous”
Pourquoi on aime ?
  • Pour la voix de Marc Mauillon, son timbre que l’on reconnaît entre mille et ses ornementations qui nous impressionnent toujours, autant en monodie qu’en polyphonie, sur scène comme au disque
  • La harpe triple et la viole de gambe, on se prendrait presque pour Marie-Antoinette au Petit Trianon.
  • Pour les textes empreints de galanterie et de sentiments.
C’est pour qui ?
  • Les romantiques, les passionnés de poésie sentimentale, ceux qui aiment la Renaissance, les confidents, banquettes et les boudoirs. Les amoureux. Offrez ce disque à l’élu ou l’élue de votre cœur.
Vous aimerez aussi :
Je m’abandonne à vous, textes de Henriette de Coligny. Marc Mauillon, Harmonia Mundi. (1h49)