© DR

Voces8 : vers l’infini et bien au-delà

DISQUE – Incontournable, le dernier enregistrement des Voces8, Rolls-Royce de la musique vocale a capella est sorti ce 1er septembre chez Decca.

La pochette annonce un hommage au silence des espaces infinis qui effraient Pascal et font rêver Pesquet. Un disque baptisé Infinity, que le label Decca qualifie de “méditatif” et de “conceptuel”, deux mots très à la mode aujourd’hui mais infiniment réducteurs pour le travail d’orfèvre réalisé par l’octuor Voces8. Cet ensemble de huit chanteurs et chanteuses britanniques s’est élevé au rang des meilleurs ensembles chantant a nue, a cappella. Ils ont a leur actif une petit vingtaine d’enregistrements mixant des pièces de la Renaissance (John Sheppard, Thomas Tallis), du baroque (Purcell, Monteverdi) juqu’au Beatles en passant par les compositeurs contemporains comme John Tavener.

A LIRE ÉGALEMENT : Voces 8 : trop bons les Britons !

Digne des ingénieurs de la Nasa, le dosage au décibel près des voix n’a besoin d’aucun ordinateur ni d’aucune cosmétique (chose rare à l’ère du numérique) pour faire entendre une harmonie parfaite. Pour les avoir entendus récemment en concert, nous pouvons vous assurer que le résultat est le même en live que sur disque.

Polychromes enchantés

Dans ce programme en hommage à l’espace, les compositeurs et arrangeurs de la galaxie Voces8 se rassemblent pour offrir des polychromes enchantés faits sur mesure pour la pâte sonore de l’octuor anglais qui excelle dans l’art d’étendre les dimensions du son. Une heure en apesanteur totale à ne surtout pas écouter en voiture, au risque de voyager bien plus loin que prévu… 

Vous aimerez aussi :