La Philharmonie se consacre aux compositrices

CONFÉRENCES – A partir de ce mercredi 15 septembre, et jusqu’au 24 mai, la Philharmonie de Paris propose 12 conférences autour des compositrices du Moyen Âge à nos jours, animées par des experts (musicologue, journaliste, musicienne…). On vous déroule le programme.

“Si on ne connait pas de compositrices c’est qu’il n’y en a pas de bonne” : si vous être en accord avec cette phrase c’est que vous vous êtes trompé de site d’informations sur la musique classique ! A Classique mais pas has been, nous militons pour la redécouverte des musiciennes et créatrices dont l’Histoire, les mélomanes et les critiques (nous les premiers, rassurez-vous) ignorent l’existence.

LIRE ÉGALEMENT : Où sont les compositrices ? Notre dossier.

Pour poursuivre la lecture des articles que nous consacrons à cette question, la Philharmonie de Paris propose un collège intitulé “Portraits de compositrices, du XIIe siècle à nos jours”. Un cycle de 12 séances – à suivre à l’unité ou en entier, au choix – viennent répondre aux questions soulevées par le constat de la transparence des compositrices dans les concerts, les playlists, les partitions, etc.

La musicologue Raphaëlle Legrand, initiatrice de ce cylce, ouvre le bal, mercredi 15 septembre à 19 heures, avec une question qui interpelle : sommes-nous en train de “Sortir de l’ombre les compositrices ou réécrire l’Histoire” ?

LIRE ÉGALEMENT : “A la Roque-d’Anthéron, les meufs sous un regard neuf”

Les douze séances s’étaleront jusqu’au 24 mai et seront présentées par la violoniste Marina Chiche, le chercheur David Christoffel, les musicologue Florence Launay (spécialiste des compositrices), Jacques Amblard (auteur de livre sur la composition au XXe siècle) ou encore Charlotte Ginot-Slacik, spécialiste des relations entre musique et politique.

Ce collège a pour ambition d’appréhender la pléiade inouïe de compositrices du XIIe siècle à nos jours, parfois encore occultée dans les histoires de la musique. Vous pourrez ainsi découvrir la composition « au féminin », ses enjeux et ses batailles, et comprendre en dehors du champ socio-politique, le formidable apport de ces compositrices à la création musicale.

  • Mer 15/09 à 19h : Sortir de l’ombre les compositrices ou réécrire l’Histoire par Raphaëlle Legrand
  • Lun 27/09 à 19h : Les interprètes compositrices par Marina Chiche
  • Mar 03/11 à 15h : Réseaux et stratégies, les compositrices à l’Opéra de Paris par Raphaëlle Legrand
  • Mer 01/12 à 19h : Les compositrices pédagogues par David Christoffel
  • Mer 05/01 à 19h : D’hier à aujourd’hui, quelle place pour les compositrices au sein des institutions musicales ? par Hyacinthe Ravet
  • Mar 08/03 à 15h : Féminité et féodalité : chanter l’amour lorsqu’on est femme au Moyen Âge par Isabelle Ragnard
  • Mar 15/03 à 15h : Compositrices d’opéra baroque : le pouvoir au féminin par Raphaëlle Legrand
  • Mar 22/03 à 15h : L’ambiguïté du génie au féminin à l’époque romantique par Jacques Amblard
  • Mar 03/05 à 15h 1890-1940 : les compositrices entre floraison et occultation par Florence Launay
  • Mar 10/05 à 15h : Engagement politique, émancipation féminine ? De l’URSS au Brésil au XXe siècle par Charlotte Ginot-Slacik
  • Mar 17/05 à 15h : Les femmes et l’électroacoustique : d’un genre pionnier par Pauline Nadrigny
  • Mar 24/05 à 15h : Au-delà du genre : être compositrice aujourd’hui par Laurent Feneyrou
Du 15 septembre au 24 mai 2022, Philharmonie de Paris. Cycle de 12 séances : Lundi 19h-20h15 • Mardi 15h-17h • Mercredi 19h-20h15. 14 € (la séance) / 115 € (le cycle)