© DR

Carnaval des animaux : Alex Vizorek en maître enchanteur

DISQUE – Et ça fait du bien ! Pour la rentrée, les parents mélomanes pourront récompenser les premières bonnes notes de leurs enfants en se payant une bonne tranche de Camille Saint-Saëns à la sauce belge, avec cette relecture drôle et légère d’Alex Vizorek du tube des cours de musique du mercredi : Le Carnaval des animaux.

Les auditeurs de Par Jupiter (émission quotidienne de France Inter, NDLR) le savaient fan de Michèle Torr, un peu lourdaud sur les jeux de mots, à la traîne de l’auguste Guillaume Meurice dans la troupe de personnages grinçants des après-midi du service public. Alex Vizorek nous prouve qu’il n’est décidément jamais là où l’attend, avec cette ré-écriture légère, poétique et grand public d’un must du répertoire classique : Le Carnaval de animaux de Camille Saint-Saëns. 

Dans la droite ligne de François Morel et de son Pierre et le Loup, voilà qu’une nouvelle voix familière vient nous présenter un classique de la littérature musicale pour enfants. À ceci près que cette fois-ci, la plume est de la partie et qu’en alexandrins (s’il vous plaît !), Alex Vizorek égrène les uns après les autres les animaux du bestiaire originel dans de courtes interventions truffées de références croquantes à notre époque qui font sourire, voire carrément nous bidonner quand on imagine les Poules et Coqs inversant les rôles, ces messieurs recevant la charge des poussins à nourrir et quelques pattes au croupions ! 

LIRE ÉGALEMENT : “Rentrée en musique : à bas la flûte à bec !”

Pour le reste, l’Orchestre national de Lille accompagné du duo Jatekok font le job à merveille pour nous offrir Aquarium, Cygne, Danse macabre et autres tubes du Carnaval dans une prise de son et un montage très radio. Le disque, paru le 27 août chez Alpha Classics nous offre également une version du rare Concerto pour deux pianos de Poulenc, pour compléter un programme très français… et un peu belge aussi, pour une fois ! (Vous l’avez ?)

C’est pour qui ?

  • Les enfants, évidemment ! Quoique…
  • Les mélomanes purs et durs, qui gagneront dans la pochette surprise le trop rare Concerto pour deux piano de Poulenc, enregistré avec un autre grand nordiste : le Philharmonique de Lille.

Pourquoi on aime ?

  • Pour la plume drôle et truffée de références actuelles d’un Alex Vizorek qui, on le découvre, manie l’alexandrin plutôt bien ! Et faire des vers pour un Carnaval des animaux c’est pas banal ! Oui ça va Alex, y’a pas que toi qui fais des calembours…
  • Pour une version dépoussiérée qu’on attendait sur disque depuis sa représentation au Lille piano(s) Festival à laquelle nous avons assisté en juin.
  • Parce qu’elle relève le niveau de la dernière version “grand public” de l’œuvre dans laquelle le pauvre Smaïn se débattait avec un texte à la limite de l’intelligible.

À retrouver en concert le 26 octobre au Festival de Saint-Riquier (Somme). Plus d’infos ici.