les français boudent la culture
Moins de dix spectateurs lors de la retransmission d'un opéra en direct du Met de New York, ce samedi 23 octobre à Bordeaux.

Les Français boudent la culture, selon une étude gouvernementale

ACTU – Une étude commandée par le gouvernement vient confirmer le constat de désaffection des salles de spectacles depuis des mois.

Des salles de concert vides, des opéras donnés devant 150 spectateurs…. Artistes et mélomanes ont témoigné sur les réseaux sociaux de leur inquiétude quant au retour des Français dans les lieux culturels. Le journal Le Monde a révélé, mardi soir, les conclusions d’une enquête commandée par le gouvernement, et que doit préciser ce mercredi Roselyne Bachelot, sur le comportement des Français en matière de sorties culturelles, dix-huit mois après le début de la crise du Covid-19. Le constat est alarmant pour la filière.

Pass sanitaire

Selon l’étude réalisée début septembre par l’institut Harris Interactive, près de 50% des Français ne se sont pas rendus dans un lieu culturel depuis le 21 juillet, date d’instauration du passe sanitaire. Ils étaient 88 % à profiter de l’offre culturelle avant l’épidémie. Près d’un tiers assurent qu’ils fréquenteront désormais « moins les lieux culturels ».

LIRE ÉGALEMENT : « Les ensembles indépendants appellent à un plan de relance »

Près de 50% des Français ne se sont pas rendus dans un lieu culturel depuis le 21 juillet, date d’instauration du passe sanitaire.

Le soir de la Première de La Voix humaine / Point d’orgue à Bordeaux avec Cyrille Dubois.

A la question « êtes-vous allés à un concert depuis le 21 juillet ? », seulement 27% des personnes interrogées ont répondu « oui ». Ils étaient 60% à se rendre au concert en temps normal. Le 7 octobre dernier, le ténor Cyrille Dubois en pleine production de La Voix humaine à l’Opéra de Bordeaux publiait un commentaire déchirant sur Facebook : « 160 spectateurs à la première, 140 hier soir, sur une jauge de 1 000 personnes à Bordeaux . Même si jouer, partager, faire réfléchir ne serait-ce que devant 1 personne est déjà un contrat rempli pour un artiste, on ne peut que se demander ce qui ne va pas…. »

Enfin, la première raison évoquée est la peur d’attraper le virus du Covid-19 (52% des réponses). 74 % affirment préférer le plein air plutôt que des salles fermées. Une seconde étude doit être commandée en décembre, selon le ministère de la Culture.