Noël 2021 : les idées CDs de la rédaction

SÉLECTION – Et si vous mettiez un peu de musique classique au pied du sapin ? Toute la rédaction de Classique mais pas has been s’est mobilisée pour vous proposer sa sélection de disques pour faire plaisir à vos proches. Orchestre, piano solo, opéra, chant baroque… suivez le guide !

CLASSIQUE

Le Carnaval des Animaux, Alex Vizorek et l’Orchestre national de Lille (Alpha Classics). Initier à la musique, c’est bien ; mais avec humour, c’est encore mieux ! C’est le pari réussi d’Alex Vizorek qui conjugue musique et humour au plus-que-parfait. Avec ce disque, on écoute Saint-Saëns en famille ! Les enfants percevront une histoire musicale, les adultes interpréteront les touches cocasses proposées par l’humoriste, à la faveur d’alexandrins savamment employés. On note la collaboration avec l’Orchestre national de Lille, en toute modernité, porté par la jeune cheffe Lucie Leguay, dont la direction ne cesse d’impressionner : précision, liberté et caractère. (J. D.) C’est pour qui ? Pour Tom, 8 ans, Clara, 12 ans, et leurs parents. Relire notre article dédié. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Arvo Pärt, Tabula Rasa, Orchestre de chambre de Lausanne, Renaud Capuçon (Erato). L’album qui ne laisse pas indifférent, qui provoquera l’échange, la confrontation, le questionnement. Renaud Capuçon, pour la première fois en chef d’orchestre, interprète Arvo Pärt, avec un regard tantôt brillant, tantôt sombre. Il y aura un avant et un après l’écoute de cet album, qui peut accompagner différentes étapes de la vie, tant l’universalité d’Arvo Pärt s’adapte aux situations, aux personnalités et aux émotions. C’est pour qui ? Gaston, l’ado de la maison, qui sera certainement intrigué par ce cadeau poétique : un nouveau monde s’offre à lui. (J. D.) Relire notre article dédié Retrouvez-le sur le site de la Fnac

The complete Wilhelm Furtwängler on record (Warner Classic). Quel cadeau ! 55 disques dédiés à l’un des plus éminents chefs d’orchestre du XXème siècle, Wilhelm Furtwängler. L’ensemble des enregistrements sont présents ainsi que ses lives mais également des inédits, on vous laisse la surprise… Le travail porté sur le remastering donne à cette édition une valeur inestimable. Un livret vous accompagne au fil des écoutes, pour percer le génie créatif de ce chef aux interprétations d’exception. Alors, qui sera l’heureux élu ? (J. D.) C’est pour qui ? C’est pour tante Irène, qui aime prendre son temps et les tempi lents de Wilhelm. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Sol & Pat, (Alpha classics) Deux copines overbookés dans leurs carrières respectives qui se sont carrément lâchées pour leurs retrouvailles. Voilà comment résumer Sol & Pat, disque volcanique et pour le moins détonnant qui réunit la violoncelliste Sol Gabetta et la violoniste Patricia Kopatchinskaja. Un disque d’une diversité étonnante dont on perçoit à la lecture du désopilant livret, que les deux musiciennes ont pris énormément de plaisir à enregistrer. Servies pour nos oreilles sur un plateau des œuvres de Ravel, Bach, Zoltán Kodály, Bartok et même un arrangement de James Bond (?) (L. L.) C’est pour qui ? Votre maman et sa meilleure amie. Retrouvez-le sur le site de la Fnac.

Séries, Camille et Julie Berthollet (sortie le 19 novembre, Warner Classics) Les jumelles Camille et Julie Berthollet, respectivement violoncelliste et violoniste nous régalent pour les fêtes d’un album consacré aux séries, produit par Matthieu Gonet (connu du grand public comme le directeur musical de la Star Academy) aux côtés de l’Orchestre national d’Île-de-France, sous la direction de Ernst van Tiel. On retrouve les arrangements géniaux des génériques de séries qu’on a vues et revues : Games of Thrones, Downtown Abbey, Le Jeu de la dame, The Crown, Les Simpson, Dix pour cent et tellement d’autres. (L. L.) C’est pour qui ? Pour vos neveux et nièces scotchés à Netflix. Retrouvez-le sur le site de la Fnac.

Films, Thibaut Cauvin (Sony). Notre guitariste chéri a sorti au printemps une déclaration d’amour à la musique du septième art. Ce répertoire qui mêle grands classiques, dessins animés et films plus récents fait des merveilles à la guitare classique… pour peut qu’on y ajoute des savants arrangements. C’est tout le génie de ce disque. On sent le plaisir de Thibault Cauvin à jouer ces thèmes préférés et à les revisiter sans jamais les trahir. Les arrangements des titres «  electros » (DriveMidnight Express) fonctionnent bien avec un mixage intelligent qui garde la substance du morceau d’origine sans jamais le copier et en gardant la sonorité acoustique de la guitare. Ceci vaut également comme l’arrangement particulièrement réussi du Bang Bang de Nancy Sinatra ou du In the Death Car, d’Iggy Pop et Goran Bregovic. (B. D.) C’est pour qui ? Pour votre ami absolument fou de cinéma qui jouait de la guitare l’été pour draguer les filles. Retrouvez-le sur le site de la Fnac.

LYRIQUE

Pelléas et Mélisande , Orchestre national Bordeaux Aquitaine (Alpha). En 2018, l’Opéra de Bordeaux mobilisait pour cet opéra la jeune génération de chanteurs, dont certains biberonnés au bon lait de la région : Stanislas de Barbeyrac (Pelléas), Alexandre Duhamel (Golaud) et Chiara Skerath (Mélisande). On les retrouve pour cet enregistrement réalisé à l’automne 2020. Barbeyrac joue ici un rôle qui semble écrit pour sa voix noble et son jeu sensible. Duhamel donne une belle profondeur au solide Golaud. En jouant avec la fragilité de Mélisande, Chiara Skerath prend parfois des risques vocaux, qu’on oublie vite tant le fond et la forme se retrouvent. A cette distribution formidable, il faut ajouter le jeune chef Pierre Dumoussaud. L’ancien chef assistant de l’institution bordelaise est devenu un formidable chef d’orchestre qui conjugue intelligence musicale et sens ardu du détail. Ce Debussy est une jouissive dentelle nimbée de brume ! (S. G.) C’est pour qui ? Pour votre copine qui vous parle toujours de vos pointes abimées… Ah elle va en voir, une belle chevelure là ! Retrouvez-le sur le site de la Fnac

PartenariatLittle Christmas, Sankt Florianer Sängerknaben (ARS Produktion). Pureté, délicatesse et innocence. Voilà l’ambiance ressentie, après l’écoute de cet album qui célèbre les 950 ans des Petits Chanteurs de Saint-Florian (Sankt Florianer Sängerknaben en Autriche), célèbre chœur de garçons. Les arrangements produits par Franz Farnberger et Markus Stumpner soulignent un travail d’authenticité, de tradition et de transmission qui va si bien avec l’esprit de Noël. Outre les célèbres airs attendus par le public, Little Christmas ouvre le répertoire aux chants de Noël traditionnels, aux classiques populaires mais également aux œuvres chorales magistrales. C’est pour qui ? Ou plutôt : c’est pour quand ? On se l’offre avant la venue du Père Noël, pour décorer le sapin en famille ! Retrouvez-le sur le label ARS.

PartenariatVoyage d’hiver, Les Itinérantes (Ambronay). Les Itinérantes sont des exploratrices. Exploratrices vocales : de la musique classique au chant diphonique, en passant par la comédie musicale et le jazz. Exploratrices sonores : Leur trio a cappella couvre la musique de 11 styles musicaux, neuf siècles et 30 langues différentes, rien que ça. Enfin, exploratrice du répertoire : pour leurs chants de Noël, les Itinérantes ont puisé dans les pays baltes, catalans, anglais et même brésiliens pour nous faire traverser en douceur la longue nuit de l’hiver. Le Little Book of Christmas Carols (1850), Borboleta (1989) de Marisa Azevedo Monte, Sidrabiņa Lietiņš Lija, un chant lituanien non daté… Sous le charme, on se blottit dans une chaude couverture, au coin du feu et on ouvre grands nos oreilles à des sonorités subtiles et intemporelles. (S. G.) C’est pour qui ? Pour votre bonne copine un peu écolo qui va tenter le plateau de faux-mage à Noël cette année. Voir notre article dédié. Retrouvez-le sur le site des éditions Ambronay

Je m’abandonne à vous, Marc Mauillon (Harmonia Mundi). A la première écoute de ce disque, on en était littéralement tombé amoureux. Féministe avant l’heure, la comtesse de la Suze (1618-1673) fut remarquée de son vivant dans le milieu culturel bourgeois parisien pour son franc-parler. Au milieu de tous ce petit monde inhibé par les traditions et le protocole, franchement, elle détonnait ! Dans ses lettres et ses poèmes, elle se plaisait à raconter ses nombreuses histoires d’amour. Dans Je m’abandonne à vous, la basse-taille Marc Mauillon interprète ses textes, mis en musique au fil des siècles par les compositeurs. On ne lasse pas de sa voix ornementée et pleine de couleurs. Quelle merveille ! (L. L.) C’est pour qui ? Votre cousine au cœur d’artichaut qui vous parle toujours de ses amants après deux Spritz. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Licht der Welt, A Christmas Promenade, Christiane Karg (Harmonia Mundi). Grâce à Christiane Karg, nous savons désormais qu’il n’y a aucune fatalité à ce que les albums de Noël soient des objets kitsch dans lesquels ont entend de la musique de centre commercial. La soprano allemande nous guide dans une délicieuse promenade de Noël centrée autour de mélodies de Peter Cornelius et Engelbert Humperdinck, mais aussi de raretés de Fauré, Schumann, Sibelius, Rossini et leurs contemporains. L’album idéal pour un Noël élégant et poétique ! (F. R.) C’est pour qui ? Pour votre belle-maman un peu snob, qui sera plus que ravie d’écouter des mélodies de Noël raffinées… et pour vous qui aimeriez qu’elle change de disque pour les fêtes. Retrouvez-le sur le site de la Fnac.

Amazone, Lea Desandre (Warner). Avec son disque Amazone, paru en septembre chez Warner/Erato, la mezzo-soprano Lea Desandre fait carrément un bond de géant et vient, tout en détente, s’installer dans la cour des grands. On découvre dans ce disque des partitions signées Viviani, Philidor, Destouches, De Bottis…, en français comme en italien. Libérée et en confiance, Lea Desandre laisse exploser son talent, tant dans le relief du texte que dans le cristallin de ses vocalises. (C. de C.) C’est pour qui ? Votre fille ainée, qui vient de rentrer de six mois de woofing en Sicile. Voir notre article dédié. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Josquin The Undead, Grain de la Voix (Glossa). Attention, Omni (Objet musical non identifié). On le doit à l’ensemble flamand Grain de la voix, dirigé par Björn Schmelzer. Ces vikings de la musique ancienne partent de l’immense popularité de Josquin Desprez au XVIe siècle. On a loué Josquin Desprez, on l’a pleuré et on l’a (allégrement) copié. Ces musiques se retrouvent dans ce disque au titre génial Josquin, the Undead. Juste une piste ? Petite Camusette, le « tube » de Jos’ qui, dans ce disque, ressemble à une compo de deaf metal. (S. G.) C’est pour qui ? Pour le cousin qui s’est fait tatouer une tête de mort sur l’épaule. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

al basma

Partenariat – Al-Basma, Canticum Novum (Éditions Ambronay). Attachez et ajustez votre ceinture de sécurité. Nous vous souhaitons un agréable voyage à l’écoute de Al-Basma. Dépaysant et épicé, ce disque de musiques anciennes explore le répertoire arabo-andalou du XIIIe et XIVe siècle. Ce cinquième album de l’ensemble Canticum Novum, fondé en 1996 par Emmanuel Bardon et installé à Saint-Étienne, nous fait découvrir les chants et mélodies orientales. Une diversité à l’image du projet musical hétéroclite que porte la formation. Sublime. C’est pour qui ? Votre tante qui exècre les chants de Noël et qui sera ravie de vous parler de ses prochaines vacances en Andalousie.

PIANO

Mozart & contemporaries. Víkingur Ólafsson (Deutsche Grammophon). En cet automne 2021, Víkingur Ólafsson propose un défi à tous les joueurs. Un blind test classique à la découverte du style galant du XVIIIe siècle. Le pianiste islandais réunit Mozart et ses contemporains dans un programme assez inédit qui explore la richesse des influences de la tête de gondole autrichienne. On y croise des œuvres originales de Mozart, de Haydn bien sûr mais également de Cimarosa, Galuppi et Carl Philipp Emanuel Bach. (O. D.) C’est pour qui ? Pour un.e ado ou quelqu’un.e qui veut simplement découvrir le classique. Voir notre article dédié. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Haïti mon amour, Célimène Daudet (NoMadMusic). Voilà la plus belle surprise des sorties classiques de l’année 2021. Il faut écouter Haïti mon amour à l’aveugle. Du beau piano, de la musique romantique, un style proche de Frédéric Chopin mais marié avec de la musique cubaine : mais qui sont ces compositeurs ? La pianiste Célimène Daudet, de mère haïtienne, a surpris et ravis les mélomanes avec ce disque consacré à trois compositeurs majeurs du pays de ses origines : Ludovic Lamothe, Justin Elie et Edmond Saintonge. Il faut lire l’histoire de ce disque, l’écouter et l’offrir. (S. G.) C’est pour qui ? Pour toute la famille, au lendemain de Noël, qui, une fois l’excitation passée, cherche de la douceur. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Lettres intimes, Plamena Mangova (sortie le 12 novembre, Mirare). Voilà un disque qui pourrait être la bande-son de notre article « Si Clara Schumann avait eu la pilule » : le triangle amoureux entre Robert Schumann, Clara Wieck et Johannes Brahms est digne d’une série Netflix. On ne connait pas les ressorts profonds de leurs amours mais la musique de ces trois compositeurs forme indubitablement un trouple ! Preuve avec ce disque. Plamena Mangova entremêle les compositions de ces icônes romantiques avec un style sans sucre ni crème, c’est bien plus intense ! (S. G.) C’est pour qui ? Pour votre amant.e et/ou votre officiel.le.

Partenariat Zal, Lucas debargue, Gidon Kremer (Sony). Étonnant projet que cette mise en lumière par le pianiste Lucas Debargue de la musique du pianiste et compositeur polonais Milosz Magin (1929-1999). D’abord par sa direction artistique aux petits oignons. Ensuite, par la présence de la Kremerata Baltica, orchestre de chambre de musiciens des pays baltes fondé par Gidon Kremer. Le violoniste letton y interprète le Concerto pour violon n°1 et Lucas Debargue le Concerto pour piano n°3 de Magin : un côte à côte d’une évidence rare pour un album qu’on pourrait croire pensé par le compositeur lui-même. Tout n’y est qu’émotions – Zal évoque un mélange d’émotions complexes – dans cette musique aux mélodies entrainantes, brillantes et parfois surprenantes ! C’est pour qui ? Pour votre père né en Pologne qui appréciera cet hommage délicat à ses racines. En savoir plus ici.

Complete Nocturnes, Alain Planes (Harmonia Mundi). Rendre à Chopin ce qui appartient à Chopin : voilà l’ambition du pianiste qui a enregistré au disque l’intégrale des Nocturnes sur un impressionnant Pleyel de 1836 sur lequel le compositeur a lui-même joué. Un instrument que le pianiste connaît bien, pour avoir enregistré avec un premier disque en 2009, où se côtoyaient études, préludes et mazurkas. Un son authentique et clair, qui nous change des Steinway. Savant et sensible, Alain Planès propose un voyage temporel dans le Paris romantique. (L.L) C’est pour qui ? Pour votre oncle qui écoute Alain Planès depuis « oula… ». Retrouvez-le sur le site de la Fnac

This is America !, Vanessa Wagner et Wilhem Latchoumia  (La Dolce Volta). Dire que certains doutent encore qu’il existe une musique classique américaine ! La preuve avec ce disque à deux pianos d’un formidable duo. Vanessa Wagner et Wilhem Latchoumia commencent leur voyage américain par Ellis Island de Meredith Monk, comme deux migrants débarquant à New York. Viennent naturellement Léonard Bernstein et les Symphonic Danses tirées de son opéra West Side Story. Ce melting pot de styles musicaux divinement mélangés, répond au partitions des compositeurs du courant minimaliste Philip Glass et John Adams. Les pianistes sont pleinement engagés et défendent ce répertoire avec un plaisir communicatif. (S.G) C’est pour qui ? Pour votre meilleur pote, fan des films de Scorsese, des peintures de Basquiat et de New York. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

Regards de femmes, Marie-Catherine Girod (Mirare). Ces dernières années ont permis de remettre à sur le devant de la scène un nombre massif de compositrices mises de côtés par l’Histoire. Pionnière dans la transcription de répertoire, la pianiste Marie-Catherine Girod réunit dans Regards de femmes des œuvres de 16 compositrices, dont on a pu entendre avec bonheur cet été un échantillon à La Roque d’Anthéron. Il y a celles qu’on ne présente plus : Clara Schumann, Mel Bonis, Louise Farrenc, Fanny Mendelssohn, Amy Beach, Cécile Chaminade, et d’autres moins connues, même des initiés : Jeanne Barbillon, dont la pianiste a choisi le diptyque Provence : Bord de mer, le soir, et Fête de soleil, et Henriëtte Bosmans avec ses Six Préludes. Des pièces qu’elle a transcrites et donne à entendre pour la première fois. (L.L) C’est pour qui ? Pour tante Odile, ancienne militante au MLF, pour lui montrer que la cause avance…. doucement. Retrouvez-le sur le site de la Fnac

VOUS N’AVEZ TOUJOURS PAS BOUCLÉ VOTRE LISTE DE CADEAUX ? Retrouvez tous nos coups de cœur de l’année…