Violonistes, altistes et violoncellistes

Salut Salon : crêpage de violons

D’où vient l’idée qu’il faut être concentrés, avoir des connaissances pour ressentir la musique ? Pour jouer oui mais pas pour écouter ! D’un pays à l’autre les réactions du public ne sont pas les mêmes : en Chine, on applaudit pendant les morceaux, au Brésil les rires sont puissants c’est surprenant au début… En Allemagne, en Europe, nous ne ferions pas cela !...