• Home  /
  • Evenements   /
  • Festival de piano de la Roque d’Anthéron : la valse des pianos et du tracteur
Festival de piano de la Roque d’Anthéron : la valse des pianos et du tracteur Ambiance Presse_CGREMIOT-21 Full view

Festival de piano de la Roque d’Anthéron : la valse des pianos et du tracteur

Nouveaux gradins©C.Gremiot_-1 - copieFESTIVAL – La Roque d’Anthéron est un incontournable des amoureux du piano.Alexandre Tharaud, Anne Queffelec, Nicolas Angelich, Nelson Goerner : voilà quelques uns des grands noms du piano attendus en août sous les platanes.

Le chant apaisant des cigales, de grands platanes bien alignés, des allées où flânent des badauds : à première vue, le parc du Château de Florans pourrait ressembler à un simple espace vert de Provence. Le passage d’un attelage bizarre – un tracteur agricole trainant un piano à queue – nous informe qu’il se passe ici de drôles de choses. Bienvenue au 35eme Festival international de piano de la Roque d’Anthéron !

14 pianos se baladent sur le site du Parc, nous confirme Denijs de Winter, l’accordeur attitré du festival qui programme jusqu’à quatre concerts par jour pendant un mois. Chaque été depuis 31 ans, ce Belge gère la valse incessante des pianos. Tous les matins, à partir de 7 heures, il installe à l’aide de son tracteur anti-secousse entre 4 et 6 pianos de concerts – la plupart de la marque prestigieuse Steinway & Sons – sur la scène principale du festival, dans le Parc du Château de Florans, en plein air, sous une immense coque acoustique. « Chaque pianiste qui joue dans la journée a une heure pour tester les pianos et faire son choix. Priorité est donnée au concert de 21h30, le plus important. D’autres pianos, droits ceux-là, sont mis dans des baraques de chantier dans le parc pour permettre aux pianistes de répéter dans la journée. » Alexandre Tharaud, Anne Queffelec, Nicolas Angelich, Nelson Goerner : voilà quelques uns des grands noms du piano attendus en août sous les platanes.

Ambiance Presse_CGREMIOT-1D’autres pianos de concert partiront pour les lieux annexes du festival : le Grand Théâtre de Provence et le musée Granet à Aix-en-Provence, le Temple de Lourmarin, le Cloître de l’Abbaye de Silvacane, le domaine de l’Etang des Aulnes, etc. Car ce festival créé en 1981 par le maire de La Roque d’Anthéron et René Martin, le fondateur de La Folle Journée de Nantes, s’est étendu. Outre le piano, seul ou avec orchestre, on peut à présent y entendre du clavecin et de l’orgue, de la musique classique mais aussi baroque, jazz et même latino.

Dans son atelier installé dans le Parc, Denijs de Winter et ses deux assistants passent la journée à accorder les pianos, en fonction des désidératas des interprètes, des prévisions météorologiques et de l’hygrométrie. Il en parle comme s’ils étaient des êtres vivants : « Les pianos sont très sensibles. Je les prépare spécifiquement pour le plein air. Sachant qu’ils sortent tous de salles de concert, le plein air est surprenant pour eux. Début juillet, avant de les amener au festival, je leur dis qu’ils partent en vacances ! »

A lire également : Découvrir la jeune garde des instrumentistes


Festival de piano de La Roque d’Anthéron
OU : A La Roque d’Anthéron (Bouches-du-Rhône).
QUOI : Le plus grand festival de piano de France qui réunit chaque jour quelque 5000 spectateurs.
QUI : De grands pianistes comme Khatia Buniatishvili, Alexandre Tharaud, Arcadi Volodos ou Grigory Sokolov, ainsi que des stars montantes.
QUAND : 2 à 4 concerts par jour, jusqu’au 21 août.
COMBIEN : 5 à 55 € la place. Et aussi 13 concerts gratuits dans 13 villages des environs.

Article paru dans Le Parisien du 4 août 2015.

Related Articles

Leave a comment