CÉRÉMONIE – Un indécrottable, des petits nouveaux, plein de musiciennes : voici les nominations pour l’édition 2020 des Victoires de la Musique Classique qui aura lieu le 21 février 2020 à L’Arsenal de Metz.

Catégorie Soliste instrumental

  • Bertrand Chamayou, piano… Que dire de cet immense pianiste dont nous suivons avec passion la carrière ? Qu’il en a déjà des tas, des Victoires, mais qu’elles sont toutes justifiées ! Tous les articles que nous avons écrits sur lui sont ici.
  • Alexandre Kantorow, piano… En devenant le premier Français à avoir remporté le Grand Prix au Concours Tchaïkovski à Moscou, Kantorow s’est fait forcément remarquer ! Lui qui nous avait confié : « Je veux des moments sans piano ».
  • Magali Mosnier, flûte… Quelle joie de voir cette formidable flûtiste, Première flûte solo à l’Orchestre Philharmonique de Radio-France depuis 2003 !

Catégorie Artiste lyrique

  • Benjamin Bernheim, ténor… Une fois encore, ce n’est pas nous qui bouderons notre plaisir. On n’arrête pas de vous dire que c’est LE nouveau ténor.
  • Karine Deshayes, mezzo-soprano… A le panache d’une grande amoureuses du chant, qu’il soit tendre ou pétillant. Souvenez-vous de son album Rossini.
  • Elsa Dreisig, soprano… retrouve les Victoires de la Musique Classique qu’elle avait placées sous le signe du (mini) scandale, souvenez-vous !

Catégorie Révélation, soliste instrumental

  • Théotime Langlois de Swarte, violon & violon baroque… Cool, un violon baroque aux Victoires ! De ce violoniste au nom si poétique, on vous a déjà dit le plus grand bien. Il fait en effet parti de l’excellente équipe du Consort. Lire par ici.
  • Raphaëlle Moreau, violon… Si ce n’est toi, c’est donc ta sœur ! Après le formidable Edgar Moreau (violoncelliste), voici la cadette et non moins formidable.
  • Gabriel Pidoux, hautbois… Il n’a pas choisi le même instrument que son père, le violoncelliste Raphaël Pidoux mais il a le même enthousiasme et la même quête d’excellence. Il aime les projets audacieux comme celui-ci.

Catégorie Révélation, artiste lyrique

  • Kévin Amiel, ténor… ne sera pas dépaysé sous les projecteurs télé. Il est l’un des chanteurs que les spectateurs ont souvent l’occasion d’entendre, comme ici.
  • Adèle Charvet, mezzo… n’a pas eu, contrairement à son père, les honneurs de Classique mais pas has been… mais cela ne saurait tarder !
  • Marie Perbost, soprano… non plus mais c’est notre chouchoute dans cette catégorie.

Catégorie Compositeur

  • Francesco Filidei L’Inondation, opéra (création / France)
  • Betsy Jolas Femme le Soir, pour violoncelle et piano (création / France)
  • Camille Pépin – compositrice – The Sound of Trees, pour clarinette, violoncelle solo et orchestre (création / France)…

Saluons la présence de deux compositrices dans une catégorie qui a longtemps été chasse gardée du mâle alpha. A côté du grand Filidei (malheureusement nous n’avons pas vu l’Inondation), deux générations de compositrices soulignent la réconciliation entre un langage expérimental et une recherche de séduction de l’oreille.

Catégorie Enregistrement

  • Berlioz – Symphonie Fantastique – Les Siècles, François-Xavier Roth, direction – Harmonia Mundi internationalClassique mais pas has been soutient de longue date Les Siècles et leur travail passionné d’interprétation du répertoire français sur instruments d’époque.
  • Offenbach Colorature – Jodie Devos Soprano – Alpha Classics… Une très belle voix et un disque captivant qui incarne la démarche de qualité du label Alpha Classics.
  • Saint-Saëns – Piano Concertos Nos. 3, 4 &5 “L’Égyptien” – Alexandre Kantorow – BIS Records… voir plus haut 😉

Rendez-vous sur France 3 et France Musique le 21 février 2020 à 20H55 et sur nos réseaux.