On regarde quoi cette semaine ?

NOUVEAUX FORMATS – Un requiem de Mozart, un Barbe-Bleue, du Schubert (en direct !) et de l’opérette : chaque semaine, on vous dit quoi voir sur les écrans (télévision, VOD, YouTube…). Retrouvez les programmes sélectionnés par la rédaction et diffusés du 17 au 23 avril.

À LA TÉLÉVISION
Le Requiem de Mozart par Bartabas

Écrite l’année de sa disparition, la messe de Requiem en ré mineur est l’une des œuvres majeures de Mozart. En 2017, à l’occasion de la Semaine Mozart, Marc Minkowski s’est allié avec la compagnie équestre Bartabas afin de mettre en scène ce chef d’œuvre dans un cadre des plus somptueux. Nous y étions et nous en gardons un souvenir ému. Dans le Manège des rochers de Salzbourg et ses 96 arcades, les chevaux de Bartabas exécutent des chorégraphies sublimes, entourés des solistes, du chœur et de l’orchestre, tous répartis dans les loges. Un moment absolument grandiose qu’on se réjouit de revoir.

Sur Arte, dimanche à 18h45 et sur Arte.tv (54′)

Ariane et Barbe bleue au Capitole de Toulouse

La mise en scène et la réinvention du conte de Charles Perrault par le compositeur Paul Dukas (1865-1935), sur le livret de Maurice Maeterlinck (1862-1949) vaut absolument le détour. Ariane, sixième femme de Barbe bleue, tente de libérer les autres épouses séquestrées captives du château du terrible bourreau. Dans cette représentation de 2019, enregistrée au Capitole de Toulouse, le rôle d’Ariane, est brillamment interprété par la mezzo-soprano Sophie Koch, sous la direction du chef d’orchestre Pascal Rophé. La mise en scène, épurée et teinte d’hyperréalisme est signée Stefano Poda.

Sur Culturebox, mardi à 21h05 (2h07)

En replay
V’lan dans l’œil à l’opéra

 L’Opéra national de Bordeaux en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane nous offre une version captée d’un des moments forts de sa saison 2020-2021 : l’Opéra-bouffe déjanté d’Hervé, V’lan dans l’œil. Deux heures de rigolade sans prétention, juste pour le plaisir. Au pays farfelu d’Estrucprucpruc, une question hante le quotidien des habitants. Du Maire bedonnant jusqu’à la vendeuse de bonbons barbue de la fête foraine, tout le monde se demande quand, enfin, le pauvre Marquis réussira à marier sa fille, la très excentrique Fleur-de-Noblesse. Pour régler l’affaire, un concours de tir à l’arbalète est organisé qui verra les plus fines gâchettes du pays se bousculer, et un événement dramatique chambouler le résultat tant attendu…  (O.D.) (Lire notre article dédié)

Sur France Télévisions et YouTube (2h15)

Sur YouTube
Le calendrier de Noël de La Boîte à pépites

Noël, c’est loin… Mais pas besoin de porter des chaussons molletonnés et des pulls ridicules pour se plonger avec plaisir dans le calendrier de l’Avent de La Boîte à pépites. La chaîne YouTube de la violoncelliste Héloïse Luzzati, avec l’association Elles creative women, entend bien mettre en lumière toutes ces femmes à qui l’immense talent n’a pas suffit à connaître le succès qu’elles méritaient. Dans ce « calendrier de de l’Avent », 24 compositrices, musiciennes et chanteuses reprennent soudainement vie et parole, dans des vidéos portraits très bien pensées. Clara Schumann, Louise Farrenc, Henriette Rénié, Marguerite Canal, Pauline Viardot et tant d’autres… « Pour que l’histoire de la musique se conjugue à tous les sexes et que ce matrimoine unique soit offert au plus grand nombre », souligne La Boite à pépites. Un grand bravo.

Sur YouTube.

Lumineux Schubert avec Accentus et Laurence Equilbey à l’Opéra de Rouen

Une pépite d’un autre genre, mais aussi avec une femme géniale (la cheffe d’orchestre Laurence Equilbey, oui oui), qui dirige vendredi 16 avril le chœur Accentus et l’Orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie pour une soirée « lumineuse ». Au programme, deux grandes œuvres du répertoire de Schubert : La quatrième Symphonie en ut mineur D. 417, dite « tragique » et la Messe nᵒ 5 en la bémol majeur, D. 678. Un événement à suivre en direct à 20 heures, sur la page Facebook de l’Opéra de Rouen Normandie, et sur leur chaîne YouTube.

Vendredi à 20 heures, sur Youtube. (1h17)

Vous avez aimé lire cet article ?

Abonnez-vous à la newsletter de Classique mais pas has been, pour ne rien rater de l'actualité musicale!

Soutenez-nous !